vacherin mont-d'or aux raisins confits et aux noix


Qui a dit que la cuisine végétarienne était nécessairement raffinée et "healthy" ? Ben pas cette recette en tout cas ! Enfin raffinée quand même un peu, parce que le Mont-d'Or fait office de roi des fromages, mais "healthy" sûrement pas. Je n'ai pas envie de dire que le fromage n'est pas sain, car ça contient quand même des minéraux et des protéines...et pas mal de gras c'est vrai, mais du bon ! En revanche, ce qui est sûr, c'est qu'on s'éloigne du quinoa bowl et autres toasts à l'avocat. Depuis qu'on a réduit notre consommation de viande, c'est fou comme on se rend compte que pleins de plats traditionnels suisses n'en contiennent pas : les roestis, la fondue, la raclette, la soupe de chalet (un délice carrément addictif, la recette est déjà sur le blog ICI) bref, tous des plats à base de fromage en somme. C'est juste que finalement, on se rend compte une fois de plus qu'il n'est pas difficile de cuisiner des repas végétariens et que même les plus gros viandards en font sans s'en rendre compte !

Notre canton de Vaud se partage la paternité du Mont-d'Or avec son cousin le Jura français. Je l'ignorais, mais ce qui les distingue est une appellation "Mont d'Or" pour la partie française et un affinage de 12 jours alors qu'en Suisse il est noté "Vacherin" ou "Vacherin Mont-d'Or" sur la boîte et est affiné entre 17 à 25 jours. Je vous avouerais que tout ça est assez protocolaire, car en Suisse, il n'est pas rare en langage courant d'entendre parler simplement de Mont-d'Or (mais avec trait d'union svp). Quoi qu'il en soit, on le reconnait à sa belle croûte rose-orangée et sa boîte en bois d'épicéa. Son origine se perd dans les méandres du temps, mais sa saisonnalité est due au fait que lorsque les vaches descendaient de l'alpage pour l'hivernage, elles produisaient moins de lait et donc, il n'était plus possible de fabriquer des grosses meules. Une alternative a donc été trouvée sous forme de vacherin, plus petit. C'est lors de la fête du Vacherin Vacherin-Mont d'Or de la Vallée de Joux qu'il nous a été donné de ramener un petit specimen de la fromagerie de Ballaigues, dont il aurait été dommage qu'il ne fasse pas l'objet d'une recette !


(Pour 2-3 personnes)


1 Vacherin Mont-d'Or de 250 g

1 dl de vin blanc sec

1 poignée de noix

1 petite grappe de raisin de table

1 douzaine de pommes de terre

1 grosse gousse d'ail

1/2 c. à s. d'huile











Préchauffer le four à 180° chaleur conventionnelle. Concasser grossièrement les noix. Entailler le milieu du Mont-d'Or et y glisser les noix. Peler à émincer la gousse d'ail. Faire quelques entaille autour du centre et y glisser les morceaux d'ail. Déposer la boîte contenant le fromage sous la boîte. Renforcer éventuellement avec du papier d'aluminium. Arroser avec le vin blanc et glisser au four pendant 40 minutes.

Pendant ce temps, faire cuire les pommes de terre. Dans une poêle, faire chauffer l'huile d'olive. Verser les grains de raisins ne pas remuer avec une cuillère, mais les faire rouler au fond de la poêle en faisant des mouvements avec le manche jusqu'à qu'ils soient confits et légèrement caramélisés. Pour servir, placer le Vacherin au milieu de la table. Chaque convives coupent ses pommes de terre (qui peuvent être lardées) et coule le fromage à l'aide d'une cuillère dessus. A déguster avec la garniture de raisins confits et une bonne salade !

Tous droits réservés sur les photos et textes. © vert-pomme.com