terrine de foie de volaille au cognac


Vous l'aurez sûrement remarqué, Vert Pomme s'est quelque peu mis en hibernation ces derniers jours. La faute à des journées de travail bien remplies jusqu'à il y a peu, suivi du non moins éreintant, bien que réjouissant marathon des fêtes...Assez peu de temps trouvé pour cuisiner, arranger, photographier...surtout que la lumière propice pour travailler nous a quelque peu fait défaut. Et puis le propre de la cuisine, c'est que tout ne se passe pas toujours comme prévu. De l'envie d'un post à la réalisation finale, certaines embûches viennent se mettre parfois en travers de la route. Parce que oui, ça nous arrive toujours de louper des plats et l'inspiration vient parfois à manquer quand il s'agit de proposer une composition adéquate sous l'objectif de l'appareil photo. Pour toutes ces raisons, nous nous voyons obligés de proposer certaines recettes de Noël un peu plus tard que nous l'aurions voulu. Et finalement ça n'est pas si grave, parce Nouvel An arrive bientôt et que de toute façon, l'hiver ne fait que commencer !

C'est le cas de cette délicieuse recette de terrine par exemple, qui fait une très belle entrée de fête accompagnée d'une petite salade, mais qui peut très bien être réalisée toute l'année. Si comme moi qui n'en avais jamais fait maison, l'idée de cuisiner une terrine vous stress, servez vous un verre de vin et soufflez un coup parce qu'il n'y a rien de plus simple ! Cette recette ancestrale ne demande en effet que deux compétences, à savoir poêler et mélanger. Je dis ancestrale, car on trouve trace des premiers pâtés et terrine dès l'Antiquité, notamment chez les romains et les peuples celtes qui en étaient très friands, mais c'est vraiment au Moyen-Âge qu'ils commencent à prendre la forme que nous leur connaissons aujourd'hui. Leur popularité tenait au fait qu'ils permettaient de conserver plus longtemps la viande et le poisson, au même titre que le salage ou le fumage. Au début, constitués principalement de gibiers sauvages, ils sont petit à petit confectionnés également avec des animaux d'élevage comme le porc et le canard. La recette que nous vous proposons aujourd'hui est largement inspirée de celle de Bernard Loiseau. Très basique, elle n'en demeure pas moins succulente. Libre à vous ensuite de la façonner selon vos envies !! Et pour ceux qui se demanderait avec quoi la servir, sachez qu'elle s'accommode très bien d'un petit confit ou chutney maison, comme ce chutney de coings ICI.