tagliatelles fraîches aux cornes d'abondance


En zieutant sur les catégories du blog récemment, j'ai réalisé que la catégorie pâtes/pizza/risotto était assez peu fournie. Et surtout, oh sacrilège, elle ne contenait que trois recettes de pâtes dont la dernière datait de l'automne dernier (nos fabuleuses pâtes au radicchio, au lard et à la bière ICI). Il était donc temps d'y remédier dans les plus brefs délais ! Et pas seulement parce qu'on essaie de proposer un peu de tout sur le blog, mais surtout parce que les pâtes, ben il faut dire qu'on en consomme pas mal et régulièrement. A la fameuse question de quel aliment j'accepterais de consommer tous les jours jusqu'à la fin de ma vie, je crois que je répondrais sans hésiter des pâtes. Mais bon, en me laissant le choix de la sauce quand même...et en m'accordant de temps en temps du fromage et une bonne tarte aux pommes parce que faut pas pousser ! Quelle question con quand même... Et les pâtes ont apprécie d'autant plus depuis que j'ai offert à Benjamin une petite lamineuse pour Noël. Alors on vous mentirait si on vous disait qu'on préparait toutes nos pâtes nous même; il n'y a qu'à jeter un coup d'oeil dans notre garde manger qui regorge de pâtes sèches toutes plus industrielles les unes que les autres (le fameux paquet bleu, ça vous dit quelque chose ?). Mais il y a quelque chose d'extrêmement gratifiant à fabriquer ses propres tagliatelles aux oeufs.

Finalement, ça ne prend pas plus de temps que ça. Il faut juste un peu de matériel. Car même si dans les campagnes et certains restaurants italiens, elles s'étalent encore au rouleau, je considère que cette prouesse n'est pas vraiment dans nos cordes de petite ménagère non initiée depuis 4 générations au tour de main. En revanche, vous pouvez trouver une lamineuse pour moins d'une centaine de francs. Certaines s'adaptent même sur vos robots et c'est l'investissement d'une vie, à conditions de ne jamais la laver. Encore un truc pratique : à la fin de son utilisation, un simple coup de pinceau sec pour ôter l'excédent de farine et retour au placard ! Quant aux ingrédients et à la recette, on ne peut pas faire plus simple, c'est 1 oeuf pour 100 g de farine tout usage. Ici, la couleur des pâtes légèrement brune est due à l'ajout de farine de châtaignes. Néanmoins, j'ai trouvé la texture un peu plus difficile à travailler donc n'hésitez pas à revenir à la recette classique (ici 300 g de farine et 3 oeufs) si c'est la première fois que vous confectionnez des pâtes fraîches. Et pour le coup, on les associe à un champignons très peu cher et pourtant très gouteux : la corne d'abondance, aussi appelée trompette de la mort !

(Pour 3 assiette)


Pour la pâte

70 g de farine de châtaignes

110 g de semoule de blé dur

130 g de farine blanche Pour la sauce

1 échalote

20 g de cornes d'abondances séchées

500 ml d'eau

2 c. à s. de moutarde gros grains

2 dl de demi-crème

1 c. à c. d'huile




Verser la farine en puit dans un saladier. Ajouter les oeufs. Mélanger à la main. Le pétrir jusqu'à obtenir une boule homogène qui ne colle pas aux doigts et à la texture pas trop souple (et même assez sèche). Comme tous les oeufs ne font pas forcément le même poids, rajouter un tout petit peu de farine si besoin. Fixer la lamineuse à la table. Détailler la pâte en 4 portions et garder les autres sous un torchon sec pour ne pas qu'ils se dessèchent. Abaisser grossièrement la première portion de pâte, au rouleau si besoin et régler la lamineuse sur 1. Passer une première fois la pâte. Si elle se déchire trop, fariner généreusement et repasser dans la lamineuse. Il n'est cependant pas rare qu'elle se fendille un peu au premier passage si elle n'a pas été abaissée suffisamment finement avant de la passer dans la lamineuse pour la première fois. Il ne s'agit donc pas nécessairement d'un problème de texture de la pâte. Resserrer ainsi de un à deux cran jusqu'au cran final suivant l'épaisseur souhaitée tout en sachant qu'elles d'épaissiront toujours un peu à la cuisson. Les détailler en tagliatelles d'une vingtaine de cm de long. Bien fariner et conserver en nid sur une plaque. Pour la sauce, faire tremper les cornes d'abondance dans l'eau une vingtaine de minutes, puis les égoutter en conservant 2dl de liquide de trempage. Ciseler et émincer l'échalote. La faire revenir dans l'huile. Déglacer avec l'eau de trempage et ajouter les champignons. Ajouter la moutarde. Saler et poivrer. Détendre avec la crème et laisser réduire à petit feu. Rectifier l'assaisonnement en sel. Cuire les pâtes fraîches al dente environ 2-3 minutes dans de l'eau bouillante salée. Les égoutter, les verser dans la sauce, mélanger délicatement et servir aussitôt.

Tous droits réservés sur les photos et textes. © vert-pomme.com