pâtes au radicchio, au lard et à la bière

Dernière mise à jour : 18 mars 2019


l'Italie est le berceau d'une des plus belle gastronomie du monde. Le grand chef Thierry Marx a pour coutume de dire que si vous voulez être propriétaire d'un restaurant à succès n'importe où sur la planète, il suffit d'ouvrir un restaurant italien. Dans tous les pays où j'ai pu voyagé, il n'y pas une seule ville digne de ce nom où je n'ai pas croisé la devanture d'un établissement italien. De Bogota à Yangoon, on connait tous la pizza, les spaghettis ou encore la salade tomate/mozzarella. Et pourtant...la gastronomie italienne, c'est aussi ça, mais c'est surtout tellement plus ! Je connais très mal ce pays en dehors d'un passage éclair à Naples et ce malgré que nous avons des frontières communes et par conséquent, des traditions culinaires ressemblantes, notamment dans le canton suisse du Tessin. Je rêve de découvrir la Toscane ou encore le Piémont.

Avec ma famille, j'ai eu l'occasion de me rendre en Sicile étant petite, mais surtout deux fois dans les Abruzzes, ayant de la famille en provenance de cette magnifique région. J'ai le souvenir merveilleux de ces champs d'oliviers tordus plongeant vers la mer, des campari soda dégustés sur les terrasses, et aussi des figues et des grenades qu'ils suffisaient de cueillir sur les arbres du jardin pour le petit déjeuner. L'arrière pays est aussi une occasion de découvrir une cuisine plus campagnarde.


C'est justement lors d'une escapade au Gran Sasso, un massif où à été tourné un certain nombre de western en raison de sa ressemblance avec les grandes plaines de l'ouest américain, qu'on a pu déguster un plat de pâtes au lard et à l'endive amère. On la trouve chez nous sous le nom de radicchio qui se présente sous la forme d'une grosse boule violette et blanche. C'était un délice et ce plat m'avait marqué étant petite, mais ça n'est que récemment qu'il est revenu à mes souvenirs. Comme toujours quand on goûte un plat inconnu en voyage, on essaie de bricoler quelque chose à partir d'une mémoire gustative parfois défaillante. Le résultat me paraît cependant assez proche de l'original, mais si un italien a en sa possession LA recette véritable recette, je suis tout ouïe !



(Pour 4 assiettes)


350 g de pâtes style "castellane"

450 g de radicchio

120 g de lard de campagne fumé

1 c. à c. rase de sucre

1 gros oignon

1 dl de bière













Éventuellement enlever les premières feuilles un peu flétries du radicchio et le couper en 4. Retirer la partie dure du coeur. Détailler en fines lamelles dans le sens de la largeur de chacun des quartiers du radicchio. Faire de même pour le lard. Couper l'oignon et émincer. Dans une poêle à sec, faire revenir le lard et l'oignon quelques minutes. Réserver. Dans le gras du lard, ajouter le radicchio et le sucre et faire revenir. Remettre le lard et l'oignon avec le radicchio, verser la bière et cuire à nouveau de manière à faire évaporer un peu de liquide, mais sans que le tout ne devienne sec. Pendant ce temps, amener une casserole d'eau salée à ébullition. Faire cuire les pâtes al dente. Les égoutter et les remettre dans la casserole. Ajouter la garniture et bien mélanger. Servir chaud avec un peu de gruyère râpé.



Pour la recette imprimable c'est ici


Tous droits réservés sur les photos et textes. © vert-pomme.com