salade de légumes croquants au saucisson neuchâtelois et vinaigrette à la moutarde

Dernière mise à jour : 24 oct. 2018



À Vert Pomme, on a pensé à votre petit foie sans doute bien encrassé par votre week-end de débauche à la Fête des Vendanges de Neuchâtel. En ce qui nous concerne on a été plutôt sages cette année, mais ça n'est que partie remise !


La période des légumes dits "d'été" touche à sa fin et on s'est dit qu'une petite salade ne serait pas de refus avec les ultimes récoltes du jardin. Adieu aubergines, courgettes, haricots et autres tomates et place aux courges, doucette, choux et betteraves. Bon ok, on casse toute cette belle fraîcheur avec un beau saucisson bien gras, mais c'est pour la bonne cause ! Le saucisson neuchâtelois est en effet un des fleurons de notre beau terroir. C'est un saucisson de porc cru et fumé, que l'on consomme lors de la traditionnelle torrée neuchâteloise ; à savoir la cuisson sous la braise de saucissons enroulés dans des feuilles de chou et du papier journal. Les torrées ont lieu pour fêter l'arrivée de l'automne et sont une occasion de se réunir en famille en pleine nature.



L'occasion pour nous d'aborder un autre sujet, à savoir celui qui a concerné notre pays lors des votations du 23 septembre 2018. Le peuple à en effet refusé les initiatives "pour des aliments équitables" et "pour la souveraineté alimentaire". La première visait à développer l’offre en aliments produits dans le respect de l’environnement et des animaux, ainsi que dans des conditions de travail équitables, applicables à la fois aux produits locaux et aux produits importés. La deuxième voulait promouvoir une agriculture locale, diversifiée et sans OGM.

Des arguments économiques et la pression des lobbys ont malheureusement eut raison de ces beaux projets, mais le temps presse. L'agriculture et l'élevage intensif constitue en effet une des industries les plus polluantes, car responsables d'un appauvrissement des sols et de rejets massifs de gaz à effet de serre dans l'atmosphère. Sans parler du conditionnement et de l'acheminement de ces marchandises.


Gardons cependant espoir, car l'idée même que le peuple ait été amené à voter sur ces sujets prouvent l'intérêt croissant pour ces questions alimentaires en lien avec l'écologie, le respect de notre terroir, de nos agriculteurs et des animaux que nous mangeons.


Afin de célébrer nos beaux produits, on vous propose donc cette salade complète adaptée d'une recette du magazine "Migusto" du mois de septembre 2018 (ICI).



(Pour 3 personnes)


1 saucisson neuchâtelois (ou une saucisse fumée)

1 gros fenouil

3 tomates

200 g de haricots verts cuits


Pour la vinaigrette

1 petite échalote émincée

4 c. à s. de vinaigre de vin rouge

3 c. à s. d’huile de colza

4 c. à c. de moutarde en grain

Sel, poivre





Commencer par plonger le saucisson neuchâtelois dans de l'eau bouillante non salée puis baisser le feu et cuire ainsi à petits bouillons pendant 40 minutes. Pour les haricots, j'avais à ma disposition ceux de notre jardin que j'ai cuit dans la même eau que le saucisson. Il est nécessaire de les garder bien croquants donc quelques minutes de cuisson suffisent.

Couper la tomate en quartier. Emincer le fenouil.


Préparer la sauce en mélangeant simplement les ingrédients notés cidessous. Laisser le saucisson refroidir et le couper en tranches. Ôter éventuellement la peau. Disposer les différents éléments de la salade et arroser avec la vinaigrette.



AÀ déguster avec une belle tranche de pain de campagne et un verre de pinot !


Pour la version imprimable, c'est ici !


Tous droits réservés sur les photos et textes. © vert-pomme.com