lasagnes d'été à la luganighe

Dernière mise à jour : 12 juil.


Ah les lasagnes, qui n'aime pas ça franchement ? C'est un de premiers plats qu'on apprend à l'école ménagère, quelque chose qu'on mange régulièrement à la maison. Les lasagnes se servent dans n'importe quelle situation, quand on invite des amis, pour le repas des enfants à midi, quand on veut se faire plaisir pendant les vacances. C'est le plat à réchauffer par excellence. Et elles ont l'air fraîches comme au premier jour. Qu'elle qu'elle soient, les lasagnes ne nous déçoivent jamais et c'est pour cela que bien des personnes les placent en tête de leurs recettes préférées. En soi, réaliser des lasagnes n'est pas compliqué. En revanche, on est tous d'accord pour dire que cela prend du temps. Surtout si on veut qu'elles soient bonnes. Et pour avoir de bonnes lasagnes classiques, il faut une bolognaise de compétition ! Pour qu'elle soit parfaite il faut suivre ces 3 préceptes : un mélange de viande maigre et de viande grasse, une viande et des légumes bien rissolés et une cuisson longue à faible température. Je vous le dis comme je le pense, ceux qui réalisent leur bolognaise en faisant bouillir leur viande quelques minutes dans de la sauce tomate méritent le bûcher

Et ça se voit d'ailleurs, car la sauce tomate est encore aqueuse et de couleur rouge vif au moment du service alors que dans une vraie bolognaise bien mijotée, la sauce prend une couleur bourgogne et l'huile remonte en surface.

Car oui, malheureusement de mauvaises lasagnes, ça existe aussi...

Après tout le monde a SA recette de lasagnes et même les italiens ne sont pas toujours d'accord. D'ailleurs, le sempiternel débat de si elles contiennent de la béchamel ou non est encore légion. Je me souviens avoir suivi sur un groupe facebook le débat entre deux italiennes dont l'une c'était vu répondre à l'autre que sa famille cuisinait ses lasagnes avec de la béchamel depuis plusieurs génération et que sa Mamma serait extrêmement vexée de s'entendre dire que sa recette n'était pas celle des VRAIES lasagnes. Historiquement, je pense que les italiens du sud n'en mettaient pas, au contraire de ceux du Nord. Tout simplement car la talon de l'Italie n'est pas à l'origine une terre de production laitière...Certains gourmands, dont une amie à moi d'origine italienne mettent même de la béchamel ET de la mozzarella. Le chef Thierry Marx y ajoute de la scamorza fumée et ce doit être divin. Enfin voilà tout ça pour dire que peu importe votre recette finalement, du moment qu'elle soit bonne.

Je vous livre donc ma recette de lasagnes ou plutôt une de mes recettes qui sied bien à l’été je trouve, avec beaucoup de légumes et de la luganighe, une saucisse à rôtir tessinoise.

Un mot encore sur les pâtes. Je n'ai absolument rien contre les pâtes à lasagnes instantanées qui cuisent dans la sauce. Benjamin les utilisent et ses lasagnes sont à tomber, mais moi ça ne me réussit pas...Soit on ne les sent quasiment pas ou alors quand je les superposent je me retrouve avec une masse informe et pâteuse...Dans cette recette je procède donc comme j'ai toujours vu ma maman le faire : en précuisant des feuilles de lasagnes de blé dur. Mais vous pouvez très bien utilisez aussi des feuilles de lasagnes fraîches ou des feuilles de lasagnes instantanées, à condition pour ses dernières de réaliser une bolognaise et une béchamel à peine plus liquide. Pour la couleur, j’utilise des feuilles de lasagnes vertes. Si vous ne trouvez pas de luganighe, remplacez par de la chaire à saucisse de votre choix.



(Pour 7-8 personnes)


320 g de viande hachée de bœuf

270 g de lughanige

1 céleri branche (~400g)

4 belles carottes

1 gros oignon

1,5 dl de vin rouge

2 c. à s. d’huile d’olive

700 g de coulis de tomates

1 kg de tomates concassées

3 feuilles de laurier

60 g de beurre

60 g de farine

8 dl de lait

1/4 cc de muscade râpée

1/2 cc de sel

500 g de feuilles de lasagnes verde

90 g de gruyère


Émincer l’oignon ainsi que le céleri branche. Peler et tailler les carottes en petits cubes. Essayez d’avoir une taille de légumes plus ou moins égale.

Faire chauffer 1 c. à s. d’huile d’olive et y faire revenir l’oignon avec un peu de sel sur feu moyen. Ce dernier ne doit pas brunir. Ôter le boyau des saucisses et émietter la chaire avec les doigts. Faire revenir la chaire à saucisse ainsi que la viande hachée et laisser rissoler à feu fort en remuant régulièrement.

Ajouter les légumes avec 1 c. à s. d’huile d’olive et faire revenir quelques minutes dans le gras de la viande. Salée et poivrer. Déglacer la casserole avec le vin rouge. Bien mélanger. Quand le vin est évaporer, ajouter la tomate avec un peu d’eau pour rincer le fond des conserves et ajouter à la sauce.Saler et poivrer en gardant à l’esprit que la sauce va réduire. Ajouter le laurier, bien mélanger et laisser mijoter au moins 3h.

Faire chauffer une grande marmite d’eau salée et y pocher par petite portions les feuilles de lasagnes jusqu’à qu’elles s’attendissent. Les égoutter et les déposer ensuite sur un linge propre humide.

Pour la béchamel, faire fondre le beurre avec la farine. Faire revenir sur feu moyen jusqu’à légère coloration. Déglacer avec le lait en remuant bien au fouet. Ajouter la muscade et le sel. Ne pas cesser de remuer jusqu’à épaississement. Réserver.

Procéder aux montages des lasagnes. Huiler un plat à four. Commencer par une très fine couche de bolognaise. Recouvrir de feuilles de lasagnes. Ajouter une couche de bolognaise, arroser avec la béchamel. Répéter l’opération jusqu’à épuisement des ingrédients. Saupoudrer de fromage râpé et enfourner à 180 degrés pendant 40 minutes. Servir avec une salade.

Tous droits réservés sur les photos et textes. © vert-pomme.com