Goi cuon et sauce piquante aux cacahuètes grillées (vietnam)

Dernière mise à jour : 8 sept. 2021



Qu’on se le dise, je n’ai jamais été vraiment fan des rouleaux de printemps…je trouvais ça sec, gras, sans saveur…bref, ma mère nous en faisait parfois pour le souper et avec une petite sauce aigre douce et une salade, ça passait bien ! Mais il faut dire qu’en dehors de ceux surgelés du commerce et ceux constitués à 98% d’huile (les 2% restant étant des Escherichia Coli) de la fête des vendanges, je n’avais jamais mangé de vrais rouleaux de printemps…

Et puis un soir que j’étais au NIFF (festival international du film fantastique de Neuchâtel) j’ai découvert LES rouleaux d’été !


Bon, petite parenthèse, disons que je ne suis pas vraiment fan des films fantastiques non plus (autant vous dire que cette histoire commençait mal)...Néanmoins je continue à me rendre au NIFF chaque année, car les salles de cinéma jouxtent le jardin anglais qui est aménagé pour l’occasion avec pleins de stand et de tables pour s’y restaurer et boire un verre. L’ambiance y est hyper sympa et, le festival ayant lieu en pleins mois de juillet, il fait bon s’installer a même la pelouse avec une bière et un burrito et discuter jusqu’à pas d’heure, en échappant par la même occasion a la moiteur étouffante de la journée.


C’est donc à cette occasion que je suis tombée sur un stand vietnamien qui vendait des rouleaux de printemps avec une sauce piquante à réveiller un mort ! Je n’avais jamais gouté de rouleaux de printemps frais, c’est-à-dire non frits, à base de galette de riz, crevettes, vermicelles et herbes fraîches et j’ai trouvé ça délicieux ! C’était super rafraîchissant et pleins de saveurs avec ces ingrédients bien croquants complètement nature, mais rehaussés par le piment et le citron vert de la sauce d’accompagnement !