curry d'agneau rakhine (birmanie)

Dernière mise à jour : 5 sept. 2019


La première recette birmane est sur le blog : enfin !! Il nous tardait en effet de vous faire découvrir cette cuisine parmi les plus méconnue d'Asie du Sud-Est au contraire des stars que sont les cuisines chinoises ou encore indiennes. Nous avons visité la Birmanie en novembre 2018. On nous avait dit le plus grand bien de sa population, de ses paysages, de son artisanat et de sa culture, mais il en était tout autre de sa gastronomie...et pourtant ! Dès le premier soir nous nous sommes installés à une petite terrasse dans une rue de Yangoon avec une bière bien fraîche et nous avons dégusté un plat de nouilles sauté aux légumes et au porc...et revu notre jugement, car les jours qui suivirent, nous avons enchaîné avec une salade aux feuilles de thé, tomates et cacahuètes, puis un curry de poisson, puis du riz au poisson et à l'huile de curcuma...bref je pourrais continuer comme ça pendant un moment si je n'avais pas peur de vous lasser. Tout ça pour dire que la cuisine birmane a été une véritable découverte pour nous. Certes l'huile y est omniprésente (il paraîtrait que cette dernière sert aussi à isoler les curries des insectes), mais elle peut aussi se révéler parfumée, fraîche et diversifiée.

La peuple birman est en effet constitué de plusieurs ethnies : il y a les Bamar, les Shan, les Rakhine, les Môn, les Chin, les Karen, les Kayah et les Kachin. Tour à tour peuples marins, peuples cultivateurs ou encore peuples montagnards, ils forgent l'incroyable identité de la Birmanie et de ce fait, sa gastronomie qui est aussi teintée d'influences indiennes, thaïes, chinoises ou encore laotiennes. C'est lors de notre séjour au Lac Inle que nous avons saisi l'opportunité de faire un cours de cuisine. Pas question en effet de repartir sans avoir percé quelques secrets et ce grâce à Zu Zu, un remarquable petit bout de femme qui a dû se débattre un peu dans la vie jusqu'à qu'un coup de pouce du destin l'aide à monter sa petite entreprise. Tout a commencé d'abord avec une petite visite du marché de Nyaungshwe où Zu Zu nous a littéralement bourrés de spécialités locales. J'ignore si c'est une bonne chose d'amorcer un cours de cuisine de 4h avec le sentiment d'être déjà au bord de la nausée, mais quoi qu'il en soit, ce fut un des moments les plus magiques de notre voyage. Et l'avantage, c'est que nous avons pu refaire au Versé ces curries que nous avons dégusté à Mrauk-U, Bagan ou encore Hispaw, car les ingrédients qui les composent sont très facile à trouver sous nos latitudes. Si les curries birmans ont la réputation d'être parmi les plus doux d'Asie, ceux du peuple rakhine sont de loin les plus corsés. Rien d'insurmontable cependant, mais si le piment vous rebute, il suffit tout simplement de le supprimer de la recette.



(Pour 4 personnes)


500 g de noix d'agneau 5 tomates de tailles moyennes

2 gousses d'ail

1 c. à c. bombée de gingembre frais râpé

1 oignon

5 c. à s. d'huile végétale

1 c. à c. de curcuma

1/4 c. à c. de poudre de piment fort

1 c. à c. de sel








Couper l'agneau en gros dés en enlevant les éventuelles gros vaisseaux et parties fibreuses blanches. Râper les tomates à la râpe à roestis en ne conservant que la pulpe et les graines. Ecraser les gousses d'ail. Faites de même avec l'oignon à l'aide du presse-ail pour récupérer une espèce de purée. Râper du gingembre frais et en récupérer une cuillère à café. Réserver les ingrédients du curry. Dans une sauteuse ou un wok, faire chauffer 1 c. à s. d'huile et faire revenir brièvement les morceaux d'agneau. Saler, réserver. Dans la poêle, rajouter 2 cuillères à soupe d'huile, faire chauffer, puis baisser le feu et faire frire l'ail, l'oignon et le gingembre à feu doux sans qu'il colorent sans qu'ils colorent. Rajouter le curcuma et le piment. Bien mélanger puis ajouter la pulpe de tomate et le sel. Faire réduire ainsi à feu moyen jusqu'à que l'eau des tomates ce soit évaporée. Récupérer cette espèce de pâte un peu liquide. Bien essuyer la poêle et faire chauffer l'huile restante. Y faire revenir la pâte de curry et rajouter les morceaux d'agneau. Bien mélanger pour enrober le tout. Servir immédiatement parsemé de feuilles de coriandre et accompagner avec du riz parfumé et une salade birmane. Arroser le tout avec une bière asiatique bien fraîche !

Pour la recette imprimable c'est ici!


Tous droits réservés sur les photos et textes. © vert-pomme.com