char kway teow (malaisie)

Dernière mise à jour : 28 déc. 2018



Dans la famille des nouilles sautées asiatiques, j’appelle le char kway teow s’il vous plaît ! Ce plat de nouilles sautées est populaire en Malaisie ainsi qu’à Singapour. Il est assez similaires, au niveau des ingrédients qui le compose ainsi qu’à son mode de préparation, à son cousin thaïlandais le pad thaï. La ressemblance cependant s’arrête là, car le goût final est complètement différents. Préparé comme un accompagnement, avec juste les nouille et les légumes (Benjamin en a ingurgité environ 8 hecto kilos pendant notre séjour) il se mue en repas complet agrémenté de coques, oeufs, crevettes, saucisses chinoises ou encore fish cake ! C'est un plat typique de hawkers : ces petites échoppes de rue qui pullulent en Malaisie et qui cuisinent minute tout un assortiment de plats à manger sur le pouce. Le char kway teow est traditionnellement servi dans une assiette tapissée de feuilles de bananiers.


La Malaisie est un pays métissé qui regroupe sur son territoire quatre grands groupes ethnique : une communauté malaise, qui est musulmane, une communauté chinoise, qui est bouddhiste, une communauté indienne, qui est hindouiste, et la communauté indigène de Malaisie qui englobe plusieurs peuplade regroupées sous le terme générique D’Orang Asli. Ensemble, ils forment le peuple malaisien.


La cuisine malaisienne est donc composé de plats traditionnels malaysiens, mais aussi de spécialités régionales chinoises ou d’Inde du sud. Il existe même une cuisine hybride, né du mariage entre des femmes malaises et des immigrants chinois, qui regroupe le savoir faire culinaire issu des deux cultures et que l’on appelle cuisine nyonya. Les plats ne sont donc pas apprêtés de la même manière selon les régions et la population qui l’occupe. Ainsi, vous retrouverez sûrement de la saucisse chinoise dans le char kway teow de penang alors que celui de Kota Bahru par exemple en sera exempt puisqu’elle est faite à base de porc.


La cuisine malaisienne est des une des cuisine les plus goûteuse et diversifiée qu’il nous a été donné de découvrir. Nous publierons régulièrement des plats issus de cette culture culinaire étonnante et pourtant méconnue. La recette de char kway teow que nous vous proposons est issue de la chaîne youtube Nyonya Cooking, ICI. Je vous recommande de faire cuire les nouilles pas plus de deux portions à la fois ; si vous avez des convives, utilisez plusieurs poêles. Quant au cili boh, c'est une pâte de piment malaisienne toute simple. Si vous n'avez pas le temps de la réaliser, elle se trouve en épicerie asiatique. A défaut, le sambal oelek peut aussi faire l'affaire, ajustez juste la dose, car il est généralement beaucoup plus pimenté.

(Pour 2 portion)


200 g de nouilles de riz sèches

80 g de germes de soja

50 g de feuilles d'ail

2 gousse d’ail pressées

14 crevettes décortiqués

300g de coques entières

2 œuf

Pour la sauce

2 c. à s. de sauce de soja foncée

2 c. à s. de sauce de soja claire

1 c. à s. de sauce de poisson

1 c. à s. de sauce d’huître

1 c. à c. de poivre

2 c. à s. rase de sucre

2 c. à s. de cili boh




Mélanger tous les ingrédients de la sauce. Plonger les coques quelques minutes dans l'eau bouillante pour qu'elles s'ouvrent. Retirer la chaire. Garder éventuellement quelques coquilles pour la décoration. Préparer chaque ingrédients dans des petits bols séparés : laver les germes de soja et les feuilles d'ail. Couper ces dernières en tronçon de deux centimètres.

Plonger les nouilles dans un grand saladier d'eau bouillante. Dès qu'elles sont souples (sans être complètement molles) les rincer à l'eau froide, les égoutter et réserver.


Commencer la cuisson. S'assurer que tous les ingrédients soient prêts, car elle sera extrêmement rapide. Dans un wok très chaud, faire chauffer 1 cs d’huile végétale. Faire revenir l’ail, puis les crevettes et les coques pendant 30 secondes. Remuer sans cesse. Ajouter les nouiller. Arroser avec la moitié de la sauce. Ne pas cesser de remuer. Ajouter la ciboule et les haricots avec le reste de la sauce. Toujours bien remuer. Casser les oeufs dans un coin du wok, les brouiller, mélanger et servir immédiatement. Décorer de ciboules et de quelques pousses de haricots.


Pour le chilli boh

1 cs d’huile

60g de piments séchés

1/2 cc de sel


Couper le haut des piments avec des ciseaux, les ouvrir en deux et enlever les graines. Les laver. Faire bouillir jusqu’à qu’ils ramollissent un peu. Les hacher dans un blender. Ajouter l’huile et le sel. Redonner quelques coups de hachoir. Réserver.



Pour la recette imprimable, c'est ici ! Tous droits réservés sur les photos et textes. © vert-pomme.com