tomates séchées aux herbes du jardin


Notre jardin déborde littéralement de tomates. Il y en a dans la serre, dans le potager, sur la permaculture, en dessous du pommier. Et la majorité des plants sont des petites tomates cerises allongées. Hyper goûteuses, mais difficiles à écouler, car je ne vous raconte pas la quantité qu'il faut ramasser pour faire 400 ml de sauce tomate...La faute à Benjamin et à son sentimentalisme exacerbé. Je m'explique, cette année nous avons fait germer nos propres plantons soit à l'aide des graines que nous avions récupérer sur les plantes de l'années dernières ou alors grâce à celles trouvées en jardinerie. La règle de mise c'est de démarrer plusieurs plantules et de ne conserver que les plus vigoureuses. Le fait est que, d'une part elles ont TOUTES germées et en plus, Benjamin n'a pas pu se résoudre à se séparer d'une seule !

Je le taquine pas mal avec ça, mais pour être totalement honnête, j'aurais fait exactement la même chose. C'est qu'on s'y attache à ces petites bêtes. On les regarde grandir, on les bichonne, on les arrose, on les rempote. Ça reste un être vivant et les voir dépérir sur un tas de compost m'aurait aussi fendu le coeur.

Voilà comment nous nous sommes retrouvés avec plus d'une trentaine de plants de tomates pour un jardin sensé nourrir seulement 3 personnes. Sans compter que comme nous avions fait pousser plusieurs sortes sans les étiqueter, nous n'avions strictement aucune idée de quels plants correspondaient à quelle variété de tomates. L'une des solutions auxquelles nous avons pensé, c'est les tomates séchées ! Déjà ça permet d'en écouler pas mal en une seule fois et surtout ça coûte assez cher dans le commerce. Et comme notre jardin déborde aussi d'herbes aromatiques, on faisait d'une pierre deux coups !

Une fois n'est pas coutume, je ne vous ai pas mis les quantités exactes pour cette recette, car ça dépend vraiment de la taille de vos tomates et de vos bocaux. Et comme la recette est ultra-simplissime et que vous êtes grands, j'ai choisi de m'éviter exceptionnellement la corvée de la pesée de l'huile d'olive ;-) un seul impératif, prévoir un peu de temps devant vous !