top of page

tarte aux oignons (berne)


Une fois par année, le quatrième lundi de novembre, la capitale de la Suisse (Berne et non Zürich ou Genève hein) bat au plein de la Ziebelmärit, autrement dit la célèbre et traditionnelle foire aux oignons. Ce marché très ancien remonterait au debut du XV ème siècle. En 1405, un incendie ravagea la ville et les paysans du canton voisin de Fribourg vinrent prêter main forte aux habitants. Pour les remercier, les paysans furent donc autorisés à venir vendre leurs oignons à Berne une fois par année. De nos jours, une partie des oignons vendus lors de la Zwiebelmärit viennent d’ailleurs toujours du Vully fribourgeois. Ouvert aux aurores, on y trouve des guirlandes tressées colorées réalisées à partir d'oignons et de fleurs sechées. Cette foire est aussi l’occasion d’une grande fête populaire avec fanfares, personnages déguisés etc. et se terminent par une bataille de confettis.

Traditionnellement, on déguste ce jour là des spécialités locales à base du légume star du jour dont la renommée tarte à l’oignon justement ou zwiebelchueche. On boit du vin chaud et on se régale de caramels !

Je ne vais pas vous mentir, je ne suis encore jamais allée à la Zwiebelmärit. Que voulez vous nul n’est prophète en son pays, mais je compte bien m’y rendre un jour. Cela a un côté presque rassurant de se dire qu’il reste toujours des choses à découvrir.

En revanche, je réalise régulièrement la tarte à l’oignon bernoise en hiver ou au printemps, quand le choix des produits de saison n’est pas des plus diversifié. C’est une de mes tartes aux légumes préférée et les ingrédients qui la compose sont des plus plus basique. Accompagnée d’une salade verte, il n’y a pas mieux comme souper rapide et réconfortant. Bien sûr vous pouvez l’enrichir de lardons, mais personnellement je l’aime réduite à sa plus simple expression en m’autorisant juste une cuillerée de miel. N’allez cependant pas y mettre de fromage, ça n’est pas une quiche lorraine !


(Pour 3-4 personnes)


Pâte brisée

200 g de farine d'épeautre

40 g de beurre mou

2 pincée de sel

70 g d’eau


Garniture

5 gros oignons

3 œufs

25 g de beurre

1,5 dl de crème

2 c. à c. de sel

1 c. à s. de miel

1/4 de c. à c. de noix de muscade


quelques tours de moulin à poivre



Réaliser la pâte brisée. Sabler la farine et le sel avec le beurre. Ajouter l'eau et pétrir brièvement. Abaisser sur un plan de travail légèrement fariné et foncer une plaque à gâteau. Réserver sous un linge.

Peler et couper les oignons en deux. Les émincer finement en demi-rondelles. Faire revenir les oignons dans le beurre avec le miel en les laissant légèrement caraméliser. Ajouter 1 c. à c. de sel. , poivrer et mélanger. Les oignons vont rendre du jus. Laisser compoter pendant une vingtaine de minutes en remuant de temps à autre. Ajouter un peu d'eau si les oignons caramélisent trop, ils ne doivent surtout pas brûler.

Battre les oeufs avec la crème, le reste du sel et la muscade pour la liaison.

Piquer la pâte avec une fourchette. Répartir les oignons par dessus et verser la liaison. Enfourner pour 35 minutes environ dans un four préchauffer à 180° chaleur tournante.

Servir tiède avec une salade.

Tous droits réservés sur les photos et textes. © vert-pomme.com

Comentarios


bottom of page