strudel à la rhubarbe, amande et cannelle


Vous pouvez faire ce que vous voulez : un strudel par définition, c'est moche ! Il y a quelque chose de reposant à ce dire qu'on aura pas à se soucier de la présentation pour une fois. Rien à aligner. Pas de disposition géométrique, pas de poche à douille. Il y a des plats comme ça qui ne brillent pas par leur physique, et le strudel en fait partie...mais quelle gourmandise ! Il n'y a qu'à en couper une tranche et visualiser ce feuilletage beurré et bien craquant renfermant des beaux morceaux de fruits bien compotés. Pour le coup, vous pouvez même vous faire l'économie de réaliser la pâte vous même. Car on en trouve maintenant en grande surface et la composition est loin d'être dégueu : peu d'ingrédients et pas de traces d'huile de palme ! Il y a des fois où il est de bon ton de se simplifier la vie. Traditionnellement, le strudel se réalise avec des pommes, mais cette version de fooby avec de la rhubarbe m'a tout de suite faite de l'oeil. J'ai néanmoins refait à la recette à ma sauce.

Cette pâtisserie est originaire d'Europe centrale. Très populaire en Allemagne, elle a de ce fait également conquis la Suisse Allemande depuis longtemps. Au vu de sa pâte, très similaire à la pâte filo, ça n'est pas une surprise de constater que le strudel est fortement inspiré des pâtisseries orientales, notamment du baklava turc. Avec ses nombreuses couches de pâte fine renfermant une garniture pouvant comporter des pommes, des fruits secs, des raisins secs et des noix, mais aussi du fromage blanc ou encore du pavot, comme c'est le cas en Europe de l'Est. Toute la difficulté du strudel réside dans la confection de sa pâte qui doit être étirée à la main, petit à petit pour ne pas la déchirer, jusqu'à couvrir environ la surface d'une table à manger. On a coutume de dire qu'on doit être capable de lire le journal au travers, ce qui est un bon indicateur de la juste épaisseur de la pâte. C'est pour cette raison que, traditionnellement, cette pâtisserie se réalise à plusieurs mains. Un peu de compagnie et quelques potins n'est jamais de trop pour faciliter les tâches rébarbative !



(Pour 6-7 personnes)

550 g de rhubarbe

4 c. à s. de sucre

80 g de poudre d’amande

40 g de sucre

2 c. à c. de cannelle


240 g de pâte à strudel

1 c. à s. de sucre

35 g de beurre fondu


Sucre glace

Huile de tournesol






Laver la rhubarbe. La découper en tronçons sans la peler. Ajouter les 4 cuillères à soupe de sucre. Bien mélanger. Laisser dégorger pendant 1h en mélangeant de temps en temps.

Mélanger la poudre d'amande, les 40 g de sucre ainsi que la cannelle, puis réunir la garniture sèche avec la rhubarbe. Ajouter encore une bonne cuillère à soupe de sucre et mélanger.


Badigeonner généreusement les carrés de pâtes à strudel d’huile. Les superposer au fur et à mesure en le décalant d'environ 2 cm vers le haut sur un linge propre. Disposer la garniture à une extrémité en laissant 4 cm de bords. Rabattre les bords verticaux. Rouler précautionneusement le tout à l’aide du linge. Ne pas rouler en escargot avec la garniture étalée sur toute la surface, car la pâte serait détrempée à l'issue de la cuisson. Déposer le strudel précautionneusement sur une plaque. Badigeonner d'un tiers de beurre fondu. Enfourner à 200 degrés pendant 40 minutes à chaleur tournante. A mi cuisson, badigeonner encore d'un tiers de beurre fondu. Sortir du four. Badigeonner une dernière fois avec le reste de beurre. Saupoudrer de sucre glace et laisser tièdir sur une grille. Servir aussitôt découper en tranches épaisse. Proposer éventuellement un peu de crème fraîche.

Tous droits réservés sur les photos et textes. © vert-pomme.com