scones aux raisinets

Dernière mise à jour : 28 août 2019


Je déteste les aéroports. J'adore partir en vacances, mais autant j'apprécie les voyages en train, autant j'ai une sainte horreur des avions et de tout ce qui tourne autour. Déjà pour commencer, c'est pas que je flippe en avion, mais j'avoue que je suis vraiment tranquille uniquement lorsque je pose le pied sur la passerelle. La simple moue d'une hôtesse suffit à ce que je me fasse des films pendant trente minute. J'ai le coeur qui palpite au moindre bruit suspect et je repère toujours les issues de secours. Précaution que je sais parfaitement illusoire si le moindre pépin technique venait à subvenir au dessus de l'Atlantique...mais bon on se rassure comme on peut ! Quant aux aéroports, c'est pas nécessairement des endroits désagréables, mais je les fréquente surtout entre deux correspondances à 3h du matin. Et franchement, les souvenirs que j'en ai, c'est de déambuler pendant des heures, les mains toujours poisseuses (probablement parce que le nombre de bactéries au cm2 équivaut celui des toilettes publiques à la fête des vendanges), de refaire cent fois les mêmes boutiques vides et trop chères, et de se bourrer de cochonneries graisseuses et autre choléstérol en barre pour passer le temps...

Les scones font partie de ces cochonneries que je n'ai l'occasion d'acheter qu'à l'aéroport, car je ne mange jamais d'encas en temps normal et encore moins du sucré. Même pendant notre week-end à Londres je n'ai pas eu l'occasion d'en manger. C'est Benjamin qui m'a fait découvrir ça et très récemment d'ailleurs. Quand j'en voyais, ça me faisait l'impression d'une espèce de gros biscuit sec, mais celui que j'ai finis par goûter à l'aéroport de Kuala Lumpur était très bon ! J'ai mixé une recette de fooby avec celle d'Hervé Cuisine et je suis tombée pile sur la texture que je voulais, à savoir un biscuit un peu friable, moelleux à l'intérieur et bien croustillant à l'extérieur. Les raisinets donnent une petite touche acidulée bienvenue, mais n'importe quels fruit rouges fait l'affaire. Un autre aspect imbatable des scones, c'est que c'est étonnement facile à faire. Réunissez quelques ingrédients basique, mélangez grossièrement, poussez tout ça au four et vous êtes bien partis pour devenir le roi du prochain brunch de votre cercle d'amis !


(Pour 8 scones)

270 g de farine mi blanche

1/2 c. à c. de sel

1/2 sachet de levure chimique

50 g de sucre

100 g de beurre congelé

1/2 c. à c. de cannelle

90 ml de lait

1 œuf

150 g de raisinets

2 c. à s. de crème liquide

2 c. à s. de sucre Mélanger la farine, le sel, le sucre, la cannelle et la levure. À l'aide d'une râpe à roestis, râper le beurre et petits copeaux et l'incorporer brièvement. Battre le lait avec l'oeuf et ajouter aux ingrédients secs. Mélanger grossièrement. Ajouter les raisinets égrenés et lavés. Rassembler en une boule. Saupoudrer une feuille de papier cuisson de farine. Aplatir la boule de pâte en une grosse galette et mettre environ 30 minutes au réfrigérateur. Cette étape n'est pas indispensable, mais les scones seront plus facile à portionner, la pâte étant un peu humide. Préchauffer le four à 200° chaleur tournante. Couper la pâte en huit triangles, les fariner s'ils collent et les espacer pour ne pas qu'ils se touchent à la cuisson. Badigeonner de crème liquide additionnée d'un peu d'eau si cette dernière n'est pas assez fluide et saupoudrer de sucre. Cuire environ 20-25 minutes; les scones doivent être bien dorés. Débarrasser sur une grille et laisser refroidir.


Pour la recette imprimable c'est ici!


Tous droits réservés sur les photos et textes. © vert-pomme.com