raisin au vin rouge et aux épices


L'existence de la vigne remonte à la préhistoire. La vigne cultivée, comme on la connaît aujourd'hui, n'avait alors rien à voir avec la vigne sauvage, qui consistait en des grosses lianes s'élevant le long des arbres, aux raisins acides et minuscules, mais qui faisait néanmoins l'objet d'une cueillette dès le Paléolithique. Quant aux premières traces de vin, les vestiges les plus anciens retrouvés sur une amphore dans les régions montagneuses du Caucase ont été datés à plus ou moins 8000 ans avant J.-C. et témoignent des première tentative de fermentation du jus de raisin. La culture de la vigne et du vin s'est ensuite répandue dans toute la Mésopotamie, développée notamment par les Egyptiens, les Babyloniens et les Hébreux. C'est cependant en 2500 ans avant J.-C. que la viticulture prend son véritable essor, arrivant Grèce et en Crète grâce au commerce maritime en Méditerranée. Les premiers vins, et c'était encore le cas au Moyen-Âge, devaient très certainement ressembler à d'infâmes piquettes, lourdement agrémenté d'herbes, de miel et d'épices pour atténué l'acidité. Ça n'est qu'au début de la Renaissance, que le commerce du vin est relancé, notamment avec l'invention de la bouteille et du bouchon de liège, jusqu'à adopter progressivement la forme que nous lui connaissons aujourd'hui. /Source : https://www.histoire-pour-tous.fr/dossiers/5155-histoire-de-la-vigne-et-du-vin-les-origines.html

Le raisin, c'est un peu comme le kiwi. C'est un fruit qu'on cuisine peu. On a le raisin de table et celui qui sert à faire le vin. Et c'est tout. Pourtant, il est aussi délicieux cuisiné. Il accompagne très bien les viandes blanche notamment et le fromage. Nous l'avons déjà proposé avec un Mont-d'Or au four ICI et avec des coquelets rôtis ICI, mais je souhaitais trouver un jour une recette de dessert. C'est un souper à La Table de Marie, qui m'a mis sur la voie, avec un raisin poché au vin rouge, comme des poires. La recette est d'ailleurs en tout point similaire aux poires pochées, le liquide de pochage étant parfaitement interchangeable. Vous pouvez servir ce raisin avec un gâteau, une mousse ou encore une glace, voir avec du fromage. Grâce au sucre qu'il contient, il peut aussi être mis sans problème en conserve, en stérilisant les bocaux au préalable !


(Pour 4-5 personnes) 2-3 grappes de Muscat 7 dl de vin rouge

2 dl d’eau

2 feuilles de laurier

3 petits bâtons de cannelle

4 étoiles de badiane

5 gousses de cardamome verte

1 gousse de vanille

1 dizaine de grains de poivre

250 g de sucre





Mettre tous les ingrédients du liquide de pochage dans une casserole, porter à ébullition en mélangeant de temps en temps pour bien dissoudre le sucre. Idéalement, couper le feu, couvrir et laisser macérer les épices dans le vin pendant une nuit. Détailler les grappes en grapillons. Vous pouvez aussi choisir de séparer directement tous les grains, dans ce cas le temps de pochage sera raccourci. Plonger les grapillons dans le vin rouge ramené à ébullition, couvrir, baisser le feu à petits bouillons et laisser pocher une dizaine de minutes (vous devez voir les grains commencer à se flétrir légèrement). Récupérer le raisin à l'aide d'une écumoire et le placer dans un saladier. Filtrer le jus, le verser sur les fruits. Placer au réfrigérateur. Le raisin va achever de mariner dans le liquide. Servir bien frais ou alors chaud, juste réchauffé dans le jus.

Tous droits réservés sur les photos et textes. © vert-pomme.com