piperade aux aubergines

Dernière mise à jour : 14 juil. 2020


Après la canicule, l'orage ! Autant vous le dire, on l'attendait celui là. Et même si il est arrivé un peu plus vite que prévu (il a ravagé la terrasse du restaurant où on avait prévu un petit repas sympa entre copines), on l'a accueilli avec un bonheur non dissimulé. On adore le chaud et l'été, surtout Benjamin qui supporte encore mieux les températures extrêmes que moi, mais notre jardin commençait sérieusement à jaunir, sans compter sur le fait qu'on en avait assez de devoir prendre une douche à peine on montait un escalier. On savoure donc un peu de fraîcheur retrouvée qui nous a permis de préparer les plantons d'hiver. Et oui, si vous souhaitez des poireaux, choux, céleris et autres topinambours pour la saison froide, ça devient gentiment le dernier moment. Cette petite accalmie est aussi l'occasion de cuisiner à nouveau chaud avec une recette un peu revisitée toute droit venue du sud-ouest.

Vous l'avez peut-être lu dans la présentation, une partie de la famille de Benjamin vient de la région de Carcassonne. Et même si la piperade est un plat basque à l'origine, elle est populaire dans tout le sud de la France. La vraie piperade est un mélange de tomate, d'oignon, d'ail et de piment vert doux. Comme ce dernier n'est pas toujours évident à trouver, on le remplace souvent par du poivron. La manière la plus simple et la moins onéreuse d'en faire un plat complet est de casser un oeuf au milieu, mais on peut aussi faire de la piperade à la viande ou au poisson. Cette recette me rappelle la Chakchouka, issue de la cuisine tunisienne, qui est aussi composée de légumes compotés dans une sauce tomate et d'oeufs pochés à même la poêle. Un plat populaire dans tous le bassin méditerranéen donc et qui a même voyagé jusqu'en Israël grâce aux juifs tunisiens.

Ici nous l'avons revisitée avec le roi des légumes estival à nos yeux : j'ai nommé l'aubergine, mais sentez vous libre d'y ajouter ce que vous voulez, car l'avantage de la piperade, c'est qu'elle s'accommode d'à peu près tout !



(Pour 2 assiettes)


1 aubergine

1 poivron rouge

1 poivron jaune

1 gros oignon

1 gousse d'ail

1/2 c. à c. de piment d'espelette

400 ml de coulis de tomates

2 oeufs

1 c. à s. de persil haché


huile d'olive

sel, poivre








Couper le poivron rouge en petits cubes, l'aubergine en dés et le poivron jaune en lanières. Dans une poêle, faire chauffer un peu d'huile d'olive et faire revenir le poivron rouge. Lorsque ce dernier est tendre, le mixer, ajouter le coulis de tomate, remixer et réserver. Émincer l'oignon. Faire revenir dans une poêle avec un peu d'huile d'olive. Ajouter le poivron et l'aubergine. Saler, poivrer et faire cuire environ 5 minutes. L'aubergine et le poivron doivent commencer à confire. Ajouter le coulis de tomate et de poivron, le piment d'Espelette. Rectifier l'assaisonnement. Faire cuire environ 10 minutes à feu doux. Les légumes doivent être bien tendres, mais pas défaits. Si la sauce réduit trop vite, ajouter un peu d'eau. Faire remonter la température feu fort, creuser 2 nids dans la poêle et y casser les oeufs. Ramener la température à petit feu et cuire jusqu'à que le blanc soit coagulé et le jaune, encore coulant. Saupoudrer de persil haché et servir immédiatement avec du pain grillé ou du riz et une salade verte.


Pour la recette imprimable c'est ici!


Tous droits réservés sur les photos et textes. © vert-pomme.com