pains de sils (silserli)

Dernière mise à jour : janv. 30


Les pains de sils sont l'équivalent suisse des bretzels. La recette est d'ailleurs quasiment la même, sauf qu'ils se présentent sous forme de petits pains ronds ou légèrement allongés. On les trouve aussi dans l'Est de la France, en Alsace, où on les appelle "mauricettes". En Suisse Allemande, ils portent le joli nom de "silserli".Bien moelleux, avec leur croûte fine et légèrement salée, je suis capable dans mes grands jours d’en avaler plusieurs d’affilée sans aucun soucis. C'est un peu ma madeleine de Proust à moi. Quand j'en fait une fournée, ils sont aussi éphémères que les balles sur la raquette de Federer. Mais je dois dire que Benjamin n'est jamais en reste non plus quand il s'agit de faire disparaître le stock. Ils sont délicieux avec du beurre et un peu de confiture ou de miel, mais ils se dégustent tout aussi bien nature. Dans les boulangerie de Suisse en revanche, on les utilise plutôt en salé comme pains à petits sandwichs appelés « délices » garnis de mousse de poisson, fromage, jambon ou encore salami. Faites en pour le pique nique de course d'école de votre gosse et il fera l'impasse sans soucis sur ses chaussures de marche moches et son k-way trop grand !

La jolie bouteille que vous voyez en arrière plan sur les photos, c'est de la bière (dans le mauvais verre, je sais, mon meilleur ami va me taper sur les doigts), mais pas n'importe laquelle. Il s'agit de la bière artisanale La Versée, qui est brassée à environ 10 mètre de chez nous entre autre par notre voisin, Timothé Besson et 3 acolytes. Un vrai plus, pour des gens qui comme nous, privilégions le commerce de proximité. Et là niveau proximité, on peut difficilement faire mieux on va dire ! Ils produisent plusieurs sortes de bières et figurent dans le Guide des Brasseries et Bière artisanale de Suisse Romande ! Vous pouvez les retrouver sur leur page facebook ICI et sur leur compte Instagram ICI. N'hésitez pas à venir leur rendre visite où à déguster une de leur mousse à l'Artisan à Vevey, au Oh my! à Yverdon ou encore à la métairie de La Thiolle. Un de leur grand rêve est de cultiver leurs propres houblons sur les terres du Versé. Une raison de plus d'encourager et de soutenir ce beau projet !



(Pour 9 pains de sils)


Pour la pâte

500g de farine

1 c. à s. rase de sel

1 c. à s. de cassonade

35 g de beurre

20g de levure

1,5 dl d’eau

1,5 dl de lait

1 œuf pour la dorure


Pour la saumure

1,5 l d’eau

10g de sel

50g de bicarbonate



Mélanger le sel, le sucre et la farine dans un saladier. Creuser un puit. Diluer la levure dans le mélange eau/lait légèrement tiédis. Verser le tout dans le puit et pétrir jusqu'à obtenir une pâte homogène. Rajouter les morceaux de beurre froid petit à petit en continuant à pétrir. Résister à l'envie de rajouter de la farine, ce qui déséquilibrerait la recette. Continuer à pétrir jusqu'à que le beurre soit complètement incorporé et que la pâte ne colle plus. Laisser doubler de volume sous un linge humide.

Préchauffer le four à 180 degrés chaleur tournante. Sortir la pâte du saladier et la dégazer légèrement. La portionner en 9 pâtons d'environ 100 g chacun. Les bouler bien serrés et leur donner une forme légèrement allongé. Vérifier que le dessous du petit pain soit bien scellé, pour ne pas que ce dernier éclate à la cuisson. Les laisser sous un linge pour ne pas qu'ils ne sèchent. Mélanger tout les ingrédients de la saumure et amener rapidement cette dernière à ébullition puis baisser le feu et pocher individuellement chacun des pâtons. Les disposer sur un papier cuisson, badigeonner d'oeuf battu, faire deux ou trois entailles par pain et faire cuire environ 20 minutes en surveillant la fin de la cuisson. À la sortie du four, éventuellement badigeonner de crème pour faire briller, puis débarrasser sur une grille et laisser refroidir complètement.


Pour la recette imprimable c'est ici!


Tous droits réservés sur les photos et textes. © vert-pomme.com