pain perdu fraise/rhubarbe

Dernière mise à jour : 24 juin 2019


Si comme nous vous réalisez votre pain maison, il y a de grande chance pour que vous ayez envie de l'utiliser jusqu'à la dernière miette. Un pain ça se fait avec les mains et avec le coeur et il représente une telle fierté à la sortie du four que c'est toujours un crève coeur de le voir arriver en bout de course. Malgré tout le soin apporté, on vous mentirait si on vous disait qu'il ne nous est jamais arrivé d'en oublier un bout dans un recoin de la cuisine. Heureusement, il existe mille et une façon d'accommoder les restes de vieux pain : en pudding, en chapelure, en biscuits, en farce pour une volaille et enfin, de la manière la plus gourmande qui soit à mon sens : j'ai nommé le pain perdu ! C'est un véritable régal que nous avons redécouvert un peu par hasard en République Dominicaine. Le petit déjeuner est en effet différent sous les caraïbes, car souvent composé d'oeuf sous toutes ses formes, de charcuterie, de fruits et de jus fraîchement pressé. Je vous déconseille fortement l'achat de la confiture que l'on trouve là-bas, car comment dire...même les cochons n'en voudraient pas (de la gelée de fraise tagada, ça vous tente ?). Quant au pain, il existe soit sous forme de brioche soit sous forme de pain toast. Aussi, un jour qu'on en avait marre des oeufs brouillés, le père de ma belle-soeur a eu l'idée lumineuse d'utiliser nos oeufs et notre pain toast d'une autre manière et le déclic est parti de là. Depuis, on en refait régulièrement et l'avantage c'est qu'il s'accommode d'à peu près tout.

C'est toujours un plaisir de retrouver ces plats d'enfance un peu passés sous silence. Et comme la rhubarbe et les fraises suisses ont refait surface sur nos étalages, il n'y a aucune raison pour ne pas utiliser les deux fruits stars de la saison qui, oh bonheur, se marient du reste parfaitement bien ! Le pain perdu est aussi appelé "croûte dorée" en Suisse. On le trouve sous le nom de "pain doré au Québec, de "french toast" aux USA ou encore de "pan francés" au Mexique. Bref, c'est un met assez universel et connu sous de nombreuses latitudes. Plat assez ancien et à la base d'origine rural, il a regagné ses lettres de noblesse ces dernières années, car on le trouve de plus en plus fréquemment à la carte des restaurants gastro et des brunchs branchés (où on en profite pour vous faire payer 20 balles une assiette de pain rassis soit dit en passant...). Bref, non content d'être une recette anti-gaspi, le pain perdu a aussi l'avantage d'être très peu cher et hyper facile à réaliser. Alors, on se laisse tenter et on oublie délibérément quelques tranches à l'air libre pour demain ?



(Pour 3 assiettes)


6 tranches de pain de campagne rassises

3 dl de lait tiède

2 oeufs

3 c. à s. de sucre

200 g de rhubarbe

200 g de fraises

30 g de beurre










Battre les oeufs avec le sucre, ajouter le lait, bien mélanger. Disposer les tranches dans un plat style plat à gratin et recouvrir de préparation une dizaine de minute pour que les tranches soit bien imbibées. Plus le pain est sec et plus il mettra du temps à se ramollir. Il ne faut pas qu'il se délite. Laver les fraises et les branches de rhubarbe. Couper cette dernière en biseaux sans la peler. Equeuter les fraises, les couper en quartiers. Garder quelques fraises fraîches. Poêler la rhubarbe quelques minutes avec une pincée de sucre si elle est très acide puis ajouter les fraises. Les fruits doivent être fondants, mais encore fermes. Réserver. Dans la même poêle, faire fondre la moitié du beurre et y déposer les 3 premières tranches de pain. Faire dorer quelques minutes de chaque côté. Faire fondre le reste du beurre et répéter l'opération. Disposer le pain sur les assiettes, recouvrir de fruits cuits, ajouter quelques fruits frais et servir aussitôt. Le pain perdu est meilleur chaud ou tiède.


Pour la recette imprimable c'est ici!


Tous droits réservés sur les photos et textes. © vert-pomme.com