madeleines au thym et au citron


Vous ne trouvez pas que ce dimanche est une invitation à se mettre au fourneaux ? Pour cuisiner un petit goûter, un gâteau réconfortant, une recette qui ne se prend pas la tête. Oui aujourd'hui c'est bien une recette de madeleine que je vous propose. Citronnée et délicatement parfumée au thym, elle est très facile à réaliser contrairement aux idées reçues, car il suffit de mélanger des ingrédients entre eux. De même, elle ne nécessite aucun robot ménager ni ustensile compliqué. Pour ce qui est du moule, privilégiez quand même un moule en métal. Si vous utilisez du silicone, nul besoin de le beurrer. Quant au secret de sa bosse, là encore rien de bien sorcier : il suffit de placer la pâte quelques heures au frigo. Vous me voyez sans doute venir de loin, mais il est impossible de parler de madeleine sans évoquer Proust et son fameux souvenir de petit gâteau concoctée par Tante Léonie. Et dont une seule bouchée suffisait à le ramener des années en arrière, dans sa maison de famille de Combray. L'expression "madeleine de Proust" décrit ainsi un phénomène qui déclenche de manière inconsciente chez une personne une réactivation de souvenirs lié à l'enfance. Cela peut être un plat, mais aussi un son, une odeur ou encore un objet...Je n'ai pas encore trouvé la mienne mais qui c'est...quoi qu'il en soit, je suis sûre qu'à l'instar de Proust, elle ne peut être que culinaire !

La recette de ces madeleines est d'ailleurs tiré intégralement d'un épisode des Carnets de Julie, "À la table de Marcel Proust". Quitte à choisir une recette, autant que ce soit la meilleure et il n'y avait qu'à voir la tête des Madeleines de Maxime Beucher pour se persuader qu'il ne servirait à rien de chercher plus loin. Dorée à l'extérieur, moelleuses et aérées à l'intérieur, la madeleine est un petit gâteau traditionnel lorrain. Elle aurait été rapportée d'Espagne par les pèlerins de St-Jacques de Compostelle. Le nom de madeleine lui vient d'une jeune servante, Madeleine Paulmier, qui aurait improvisé dans la précipitation ces petits gâteaux pour le roi S

tanislas Leszcynski. Un cuisinier mécontent ayant emporté avec lui le dessert initialement prévu pour sa réception à la suite d'une dispute avec l'intendant, le roi fut contraint de se rabattre sur la gourmandise de Madeleine, selon une recette qu'elle tenait de sa grand-mère. L'assemblée fut conquise et le duc reconnaissant baptisa alors le petit gâteau du nom de la servante providentielle qui avait sauvé l'honneur ! Un roi décidément fin gourmet puisque la légende lui attribue également la paternité du baba au rhum. Rappelons encore que la forme originelle des madeleines était celle d'une coquille St-Jacques, car à l'origine, le gâteau était moulé directement dans la coquille vide du molusque. Gourmande, dodue, mais aussi pratique à emporter avec soi, c'est grâce à cette dernière caractéristique que ce véritable gâteau de voyage a gagné en popularité et est devenue le goûter favori des écoliers qui la glissaient dans leur cartable.

(Pour 20 madeleines) 150 g de sucre

3 œufs

6 cl de lait

30 g de miel

1 pincée de sel


Battre au maximum la pâte

10 g de levure chimique

200g de farine

200 g de beurre + un peu pour les moules

2 c. à s. de thym frais

2 citrons bio




Râper les zestes des deux citrons. Dans une petite casserole, faire fondre à feu doux le beurre avec le thym. Quand le beurre est fondu, retirer du feu et laisser infuser. Cette étape peut être réalisée la veille pour encore plus de parfum.

Battre les œufs avec le sucre, le sel, les zeste et le miel à l'aide d'un fouet. La pâte doit être bien homogène et commencer à blanchir. Ajouter le lait, la farine tamisée et la levure. Homogénéiser au fouet. Verser le beurre fondu à travers une passoire pour retirer le thym et ajouter au mélanger. Mélanger délicatement pour bien incorporer la matière grasse à la pâte. Cette dernière doit être fluide et retomber en ruban.

Laisser reposer la pâte à couvert pendant env. 4h. Préchauffer le four à 220° chaleur tournante. Battre la pâte pour la liquéfier un peu. Beurrer les empruntes à madeleines avec un beurre pommade. Remplir les moules aux trois quarts. Quand le four est bien chaud, enfourner les madeleines pour 2 minutes. Puis baisser la chaleur à 180° pendant 6 minutes. Laisser refroidir dans les moules, puis débarrasser sur une grille. Laisser le moule refroidir un peu avant de refaire une fournée. Les madeleines se conservent plusieurs jours dans une boîte en fer blanc.

Tous droits réservés sur les photos et textes. © vert-pomme.com