artichauts vinaigrette


Probablement que dans cette recette, le plus compliqué consistera à émincer une échalote. C'est vous dire si c'est à la portée de chacun. Si la mayonnaise vous fait peur, sachez qu'elle est complètement facultative, mais avec un mixeur plongeant (le procédé ICI), elle se réalise en un tour de main. Alors que les fruitiers se couvrent de fleurs et que toutes ses belles couleurs donnent des envies de nature, on s'est dit que c'était le moment pour en mettre dans l'assiette. Car oui, quand on mange un artichaut, on mange en fait une fleur. Cette recette me rappelle invariablement les Abruzzes. On en mangeait des kilos. Chacun son gros artichaut, du pain, du fromage, un peu de charcuterie, du vin rouge bien sûr (enfin, par pour les enfants hein) et c'était parti, un coup dans la vinaigrette, un coup dans la mayo, à suçoter ainsi nos pétales jusqu'à ce qu'on doive faire appel aux adultes pour nous aider à extraire le meilleur de tout ça au milieu d'une forêt de poils durs comme des aiguilles, le coeur !

Les premiers artichauts italiens arrivent début avril sur les étals. En Suisse, il faut plutôt attendre mi-mai, début juin, mais leur culture est quasiment anecdotique. Ce sont les Arabes qui ont introduit ce drôle de légume en Europe vers la fin du Moyen-Âge, mais il est est plutôt originaire d'Afrique du Nord. D'abord consommé plutôt en Italie, il aurait été introduit en France par Catherine de Médicis, qui en était friande. Cette florentine a en effet importé quelques recettes à la Cour lors de son mariage avec Henri II. C'est ensuite grâce à des colons français et espagnol, qu'il a mis le pied sur sol américain, notamment en Californie. De nos jours, cette plante plutôt rustique se retrouve surtout dans la cuisine type provençale. Cependant, le Finistère et les Côtes d'Armor en sont aussi d'importants producteurs, ce qui prouve que l'artichaut se plaît aussi dans des climats un peu plus frais.

(Pour 5 personnes)

5 artichauts Pour la vinaigrette 1 petite poignée de feuilles d’estragon

1 échalote

1/2 cc rase de sel

2 c. à s. d’huile de colza

3 c. à s. de vinaigre de vin rouge


Pour la mayonnaise

1 œuf

2 dl d’huile de tournesol

1 c. à c. de moutarde

2 c. à s. de jus de citron

2 pincées de sel

Poivre Placer les artichauts dans une grande casserole. Les couvrir d'eau, porter à ébullition, couvrir et laisser cuire à petits bouillons pendant 20-25 minutes. Un couteau doit pouvoir s'enfoncer facilement jusqu'au coeur. Une fois cuits, laisser égoutter quelques minutes. Préparer la mayonnaise, casser l'oeuf au fond d'un récipient haut et étroit, ajouter l'huile, le jus de citron, la moutarde. Placer le mixeur plongeant au fond du récipient, l'allumer et remonter tout doucement de manière à émulsionner le tout. Saler, poivrer, réserver au frais Préparer la vinaigrette, émincer l'estragon et l'échalote. Mélanger avec les autres ingrédients. Placer les artichauts encore chauds dans les assiettes. Servir avec les sauces d'accompagnement. L'artichaut se mange en enlevant les feuilles une par une. La chaire se trouve à leur base. Une fois arrivé au coeur, retirer les dernières feuilles et prélever le foin pour ne conserver que le fond. Pour un repas complet, prévoir deux artichauts par adultes, un peu de pain de campagne et une salade.


Tous droits réservés sur les photos et textes. © vert-pomme.com