truite à l'orange et aux légumes du marché


Mine de rien, nous débutons le mois de février. Et mine de rien je me rends compte que cela fait bientôt 3 semaines que nous n'avons rien publié ici. Le fait est que nous avons plein de photos en stock, mais que nous manquons cruellement de temps pour rédiger les articles. Rassurez vous, nous avons rectifié le tir ce week-end ! L'occasion aussi de vous parler du défi "Février sans supermarchés", apparu depuis quelques années (2017 plus exactement) sur les réseaux sociaux.

Avec Benjamin, cela fait déjà quelques temps que nous avons pris l'habitude de descendre au marché le samedi matin faire les courses de la semaine. Honnêtement, on y trouve pleins d'avantage. Le premier et les moins négligeable de tous, c'est que cela coûte étonnamment le même prix voir moins cher que nos courses habituelles, surtout si l'on favorise les légumes. Deuxièmement, peut être le plus important de tous, cela encourage l'économie et les petits commerçants locaux qui proposent dans leur immense majorité, des produits de qualité. Troisièmement, cela limite à fond le suremballage (à condition bien sûr de refuser les sacs en plastique, mais après tout qui en a besoin pour 3 carottes et un brocoli...) Quatrièmement, et ce point là est plus personnel, ça m'oblige aussi à piocher dans la grosse quantité de réserve alimentaire type légumes secs, riz, pâtes, etc...que j'accumule "au cas où" et que je n'utilise jamais (big up à la fregola sarda et au sarrasin qui attendent toujours leur tour sur l'étagère). Autant donc de bonnes raisons de s'y mettre !

Certes, cela est peut être plus facile dans certaines régions que d'autres, mais en tout cas aux alentours de Neuchâtel ou d'Yverdon, finalement rien de très compliqué : viande, poisson, produits de longue conservation, cosmétiques, produits laitiers, rien ne fait défaut ! Surtout qu'il ne faut pas se sentir obligé d'être sectaire dans la démarche, qui vise avant tout à développer des stratégies pour consommer autrement ; nul ne vous jettera la pierre pour le papier toilettes acheté à la Migros ! De plus, aller au marché ça reste un moment sympa : déambuler dans les allées, discuter avec les commerçants, découvrir de nouveaux produits, prendre le temps par la même occasion de s'asseoir autour d'un café, acheter un livre, tomber par hasard sur des copains. Et ce que j'aime plus que tout dans le fait d'aller au marché, c'est qu'une fois revenus à la maison, on peut déballer tous ces beaux produits et les aligner sur la table dans une symphonie de couleurs et de parfums...et ni une ni deux de vous proposer une recette tirée directement de notre dernière razzia potagère, bricolée à partir d'une recette de fooby ICI, remasterisée par ma maman et son copain, puis par moi (mais sans les raisins secs ;)) ! Régalez vous et écrivez nous vos astuces en commentaires !



(Pour 4 personnes)


4 truites entières écaillées et vidées

2 oranges sanguines

150 g de chou kale

400 g de carottes

350 g de choux de Bruxelles

4 c. à s. d’huile d’olive

1 c. à c. de zaatar

1 c. à c. de sel

1 dl d’eau










Peler les oranges à vif, les détailler en fines tranches.

Préparer l’huile épicée en mélangeant l’huile d’olive, le sel et le zaatar. Détailler le chou kale en fleurette, laver et couper les choux de Bruxelles en deux, peler les carottes, les couper en deux puis en biseau.

Préchauffer le four à 220° chaleur conventionnelle. Mélanger les chou de Bruxelles et les carottes avec 2 c. à s. d’huile épicée. Répartir sur une plaque, enfourner 20 minutes. Mélanger le chou kale avec 1 c. à s. d’huile, mélanger avec les autres légumes. Arroser avec l’eau. Poser les truites par dessus, badigeonner avec le reste de l’huile épicée. Disposer les tranches d’oranges sanguines sur le poisson. Baisser le feu à 180° et enfourner encore 20 minutes.

Servir avec du riz complet


Tous droits réservés sur les photos et textes. © vert-pomme.com