tendrons de veau aux échalotes et au cidre


Nous voilà de retour de notre voyage à La Réunion ! Pour ceux qui ont suivi sur facebook, nous avons en effet dû renoncer à l'Équateur à cause des récents heurts qui sont apparus dans le pays. En raison d'une flambée du prix du pétrole, l'état d'urgence a en effet été décrété juste avant notre départ. Nous étions très déçus, mais les plus malheureux dans l'histoire ce n'est pas nous, mais bien les équatoriens. Pour ne pas perdre l'argent investit dans les billets d'avion, nous avons donc dû changer de destination pour ce qui sera sûrement un de nos derniers voyages aérien avant longtemps. Il nous reste cette envie de découvrir le Vietnam, l'Afrique de l'ouest, le Kirghizistan, l'Iran et bien sûr l'Equateur, mais il nous reste une vie pour cela alors nul besoin de se presser, ce sera pour plus tard ou jamais. Pour nos prochaines vacances, nous envisageons plutôt la Bretagne, la Sardaigne, La Grèce ou encore la Toscane. Et cela nous réjouit tout autant ! De plus en plus, je me rends compte que j'apprécie aussi de rayonner par chez nous, d'autant plus que je connais plutôt mal mon pays en fin de compte ; la Suisse allemande notamment demeure une grande inconnue pour moi et j'en ai un peu honte...

Nous nous sommes littéralement régalés à La Réunion, mais en discutant avec des gens qui s'étaient définitivement installés là-bas, je me suis rendue compte que je ne les enviais pas. J'aime le fait d'avoir 4 saisons bien définies. J'aime le froid et la neige et j'apprécie de ne pas être trempée de sueur à chaque fois que je sors de chez moi. J'aime voir les feuilles changer de couleur en automne, tout comme j'apprécie de voir la nature reverdir au printemps. Bien sûr j'adore les terrasses et le lac, mais j'ai l'impression de les apprécier d'autant plus au sortir d'une saison où je suis restée au chaud chez moi à lire devant un feu de bois en rentrant d'une ballade en raquettes. Cela fait maintenant deux ans que nous avons, à quelques exceptions prêt, renoncé aux fruits et légumes exotiques et ça ne me manque absolument pas de ne consommer qu'un avocat dans l'année (utilisé pour le fameux ajiaco colombien. Avez-vous testé ?? La recette ICI). En revanche, il me semblerait inconcevable de devoir me passer de coings, choux, framboises ou encore betteraves...

Aussi, passées ses deux semaines merveilleuses, c'est avec bonheur que je retrouve mon foyer, mon potager qui déborde de cadeaux végétaux de toute sorte et cet été indien qui semble vouloir s'accrocher encore un tout petit peu. L'occasion de dire adieu aux caris, massalés et autres rougails et de se mitonner un petit plat de part chez nous avec une pièce de boucherie pas trop chère mais ultra goûteuse ! Le cidre, quant à lui, vient directement de la production de notre voisin agriculteur que vous pouvez trouver ICI.



(Pour 4 personnes)


4 tendrons de veau

2 dl de cidre

3 belles échalotes

10 g de beurre

6 feuilles de sauge


sel, poivre












Émincer les échalotes dans la longueur. Faire fondre le beurre dans une poêle et y laisser rissoler les tendrons environ 1 minute sur toute les faces. Saler, poivrer. Les réserver sur une assiette. Dans la même poêle, faire revenir les échalotes jusqu'à qu'elles soient bien fondues. Les répartir au fond d'un plat allant au four et déposer les tendrons par dessus. Refaire chauffer quelques secondes la poêle qui a servi à rôtir les tendrons et les échalote. Déglacer avec le cidre. À l'aide du cuillère en bois, bien gratter le fond de la poêle pour décoller les sucs. Saler et poivrer le jus. Verser la sauce ainsi récoltée sur les tendrons. Préchauffer le four à 165° chaleur conventionnelle. Répartir les feuilles de sauge dans le plat et le recouvrir d'un couvercle ou d'un papier d'aluminium. Enfourner pour 1h30. Servir bien chaud accompagné de carottes et de purée de céleri.

Tous droits réservés sur les photos et textes. © vert-pomme.com

174 vues