soupe de nouilles au curry et aux légumes


Vous l'avez constaté, notre blog comporte encore une rubrique "cuisine du monde", car en plus de mettre en valeurs la cuisine de chez nous, nous avions aussi à coeur de faire découvrir des cultures culinaires méconnues. Ça n'est pas nécessairement incompatible avec notre vision de cuisine locale, car beaucoup d'ingrédients de base se cultivent ou se fabriquent aussi par ici. Après oui, les épices, ça voyage forcément. On s'est pas mal posé de questions avec Benjamin de savoir si c'était judicieux de cuisiner encore du lait de coco, du curcuma ou encore de la cannelle. Mais en suivant cette logique, il faudrait aussi alors supprimer bon nombre d'ingrédients dont aujourd'hui il nous semble inconcevable de se passer...citons notamment le poivre, le chocolat ou encore le thé !

Certains ont fait ce choix et ils ont tous mon respect. Le chef Florent Ladeyn par exemple ne cuisine que des ingrédients produits dans un rayon de 50 km autour de son restaurant. Pas de café avec les mignardises donc, pas d'épices, pas de citron. Une philosophie qu'il qualifie lui-même d'extrémiste, mais qui a du sens. Personnellement nous ne souhaitions pas aller aussi loin. De tout temps, un certains nombres de denrées alimentaires ont traversés les océans pour enrichir d'autres cultures et d'autres traditions culinaires. Tant qu'il ne s'agit pas de produits frais et que ça reste épisodique, je n'ai rien contre. Ainsi, je n'achète plus que 1 ou 2 fruits exotiques par année grand maximum. Au quotidien donc, plus de bananes, plus de mangue, d'avocat, de citrons verts. En revanche, je consomme encore du citron jaune ainsi que des pêches, majoritairement italiennes aussi ou françaises, qui traversent juste la frontière. Je bois encore du thé, je parfume mes tartes aux pommes avec de la cannelle et je croque de temps en temps dans un carré de chocolat. Il en est de même pour le lait de coco, mais si c'est beaucoup plus rare ou l'ananas en boîte. Parce que ce sont des produits de très longue conservation...Après, rien ne dit que nous ne changerons pas d'avis un jour, mais pour l'instant, nous cuisinons encore cette délicieuse soupe de nouilles au curry, réalisée exclusivement avec des légumes du marché !


(Pour 4 personnes)


300 g de nouilles de riz plates

1 gros poireau

5 carottes

2 petits brocolis

70 g de pâte de curry jaune

400 ml de lait de coco

700 ml de bouillon de légumes

2 c. à s. de nuoc mâm

1 c. à c. de sel

1/2 jus de citron

1 c. à s. d’huile de sésame

2 c. à s. de graines de sésame


2 tiges de citronnelle (facultatif)

3 feuilles de lime kéfir (facultatif)



Détailler le brocoli en petits bouquets. Peler la carottes, détailler en tronçons. Émincer le poireau y compris le vert et laver soigneusement. Réserver les légumes.

Dans une poêle style wok, faire chauffer l'huile de sésame. Y faire revenir à feu moyen la pâte de curry avec 3 c. à s. de lait de coco. Quand l'huile commence à remonter à la surface, ajouter le reste du lait de coco ainsi que le bouillon de légumes. Saler avec le nuoc-mâm, ajouter les tiges de citronnelle écrasées au pilon ainsi que les feuilles de limes kéfir chiffonnées (à acheter surgelées en magasin exotiques). Verser également le jus de citron. Saler les légumes et les ajouter à la soupe, faire réduire ainsi quinzaine de minutes. Les légumes doivent être encore un peu croquants.

Pendant ce temps, faire cuire les nouilles de riz dans de l'eau légèrement salées selon les indications du paquet. Égoutter, réserver.

Servir la soupe en répartissant les nouilles au fond des bols. Déposer une bonne portion de légumes dessus. Arroser avec le bouillon brûlant. Servir aussitôt avec un filet d'huile de sésame, une demi cuillère à soupe de graines et le reste du citron détaillé en quartiers.



Tous droits réservés sur les photos et textes. © vert-pomme.com