pizza betterave, mascarpone et viande des grisons

Dernière mise à jour : 14 févr. 2019


Avec un peu d'imagination, il n'est pas difficile de substituer des spécialités étrangères, par des produits locaux. C'est le cas ici où la purée de betterave remplace la tomate et le jambon cru italien, par de la viande des Grisons ! Un peu de thym frais et le tour est joué, on se retrouve avec un belle pizza dont il faut s'y reprendre à deux fois pour constater qu'on a pas affaire à de la purée de tomate ! L'autosatisfaction ça fait du bien des fois et je dois dire que je suis assez fière de cette recette, sortie de A à Z de mon petit cerveau. C'est vrai quoi finalement, il faut le dire quand c'est bon ! Juste une mise en garde concernant le mascarpone : lors de la cuisson, une petite capsule va se former sur le dessus tandis que l'intérieur de la quenelle restera quasiment coulant donc attention à ne pas vous brûlez à la dégustation ! Pour ce qui est de la betterave, j'avoue ne pas trop me casser la tête et acheter de la betterave déjà cuite. Quant au thym, j'en ai du frais au jardin même pendant l'hiver, mais si ce n'est pas votre cas, préférez faire l'impasse plutôt que d'acheter du thym du Kenya ou du Maroc en supermarché.

Comme son nom l'indique, la viande des Grisons est originaire du canton des Grisons, dans l'est de la Suisse. Ça n'est pas forcément le canton le plus connu à l'étranger à l'exception des gens très riches, car elle compte dans son giron les ville de Davos et de Gstaad. Je parle de ces deux localités, car Davos accueil chaque année le World Economic Forum (vous savez, le rendez vous incontournable pour les grands de ce monde qui viennent en jet privé aborder la problématique climatique). Gstaad quant à elle est une station de ski relativement huppée. J'y ai passé quelques vacances étant enfant (dans les Grisons, pas à Gstaad entendons nous bien) et c'est une région magnifique. On y parle une langue très étrange appelé romanche, qui est la quatrième langue officielle de la Suisse.


La viande des Grisons a pour grand avantage de contenir peut de matière grasse. C'est de la viande de boeuf séchée, salée et parfumée aux herbes à la suite d'un processus assez long et complexe. Initialement elle était préparée pour constituer une réserve de viande pour l'hiver. Cette belle spécialité bénéficie d'une IGP (Indication Géographique Protégée) depuis 2000.



(Pour 1 grande pizza)


Pour la pâte


200g de farine blanche

50 g de semoule de blé dur

1 c. à c. de sel

2 c. à c. de sucre

150 g d'eau

1 c. à s. d'huile d'olive


Pour la garniture

400g de betterave cuite

2 c. à s. d'huile d'olive

12 tranches de viande des Grisons

200 g de mascarpone

2 c. à s. de thym frais




Commencer par faire la pâte. Mélanger la farine avec la semoule de blé dur, le sel et le sucre, former un puit. Ajouter l'eau, émiettez la levure au centre du puit et pétrir de manière à former une pâte souple et homogène. Arroser avec l'huile et pétrir à nouveau. Placer dans un saladier et recouvrir d'un linge humide. Laisser lever 1h30, la pâte doit double de volume.


Etaler la pâte et préparer la garniture. Mixer la betterave avec l'huile d'olive et 3/4 de cuillère à café de sel. Étaler cette purée sur la pâte en laissant un bord. Disposer des quenelles de mascarpone et les chiffonnades de viande des Grisons.

Cuire 10 minutes dans un four chaleur conventionnelle préchauffé à 250 degrés.


A la sortie du four, parsemer de thym frais. Servir avec une salade d'endives ou de doucette.



Pour la recette imprimable c'est ici !


Tous droits réservés sur les photos et textes. © vert-pomme.com