minestrone blanche

Dernière mise à jour : 14 févr. 2019


Il neeeeeeeige !!


ENFIN j'ai envie de dire. Pour moi un hiver c'est 30 cm de neige minimum et jusqu'à maintenant, on peut dire qu'elle s'est fait attendre. La seule chose qui me fait aimer un peu moins la neige, c'est quand je dois conduire dessus, mais jusqu'ici j'ai toujours réussi à rentrer chez moi, alors je lui pardonne facilement ce petit inconvénient. Notre maison est située au Versé, à 800 m d'altitude, un petit hameau non loin de Lignerolle dans le canton de Vaud. Le Versé se situe au pied du Suchet, un massif du Jura, ce qui fait qu'il nous suffit de sortir de la maison pour avoir accès à tout un tas de randonnées, marches ou autre. Au petit matin, on peut même voir des hardes de chevreuils qui broutent dans le champs en bas du jardin.

C'est un truc qui faisait bien rire Benjamin au début qu'on se connaissait, parce que je devenais hystérique à chaque fois que je voyais un animal. Grâce à mes parents j'avais déjà eu la chance de voir et d'observer une partie de la faune de la région, mais jamais je n'ai pu apercevoir aussi facilement faucons, geais, sangliers, chevreuils, lièvres, renards, hiboux, blaireaux et même un lynx un fois que depuis qu'on habite au Versé. Je commence à m'habituer, mais ça reste toujours un émerveillement pour moi.

Aussi, la forêt toute proche est une invitation à se perdre dans la nature et avec cette belle poudre blanche, c'est idéal pour la saison des raquettes. Je ne sais pas vous, mais moi l'effort physique à plutôt tendance à me couper l'appétit. Une bonne soupe reste idéale pour se réchauffer sans avoir l'impression de trop remplir son estomac. Quand on essaie de limiter sa consommation de viande comme nous, il y a un certain nombre de plats où on se rend compte qu'il est plutôt facile de ne pas y ajouter de viande tout en restant un plat complet. C'est le cas des soupes notamment, mais aussi des gratins, des pâtes, des pizzas, des risottos. Je dis ça mais nos deux prochaines recettes de pâtes et de pizzas risquent bien de ne pas être végétarienne (oups). On fera mieux la prochaine fois, promis !

La minestrone est une délicieuse soupe italienne, mais qui est aussi beaucoup consommée au Tessin, la partie italophone de la Suisse. Les ingrédients qui la composent traditionnellement font plutôt penser à une soupe d'été, mais la version que je vous propose ici, sans tomate, est la variante hivernale. Grâce aux féculents qu'elle contient, un simple morceau de pain suffit, mais vous pouvez aussi l'accompagner d'un petit plateau de fromages.


(Pour 4 personnes)


400 g de côtes de bettes

200 g de céleri branche (y compris les feuilles)

250 g de haricots blancs cuits

50 g de petites pâtes de votre choix

1 bouquet garni (thym, romarin, laurier)

2 l d'eau

4 c. à s. de parmesan râpé


sel, poivre









Commencer par couper les légumes en dés. Couper les côtes-de-bettes en lanières y compris la partie centrale plus charnue pour couper en tronçons. Faites de même avec le céleri. Émincer aussi les feuilles qui donneront un bon goût à la soupe. Mettre dans une casserole, placer les légumes, le bouquet garni, l'eau et cuire une quarantaine de minutes en amenant la tout à ébullition puis en baissant le feu à petit bouillon. Dix minutes avant la fin de la cuisson, ajouter les petites pâtes (se référer au temps de cuisson noté sur le paquet pour qu'elles ne soient pas trop cuites). Cinq minutes avant la fin de la cuisson, ajouter les haricots blancs. Répartir dans les bols, saupoudrer généreusement de parmesan et servir bien chaud. Suivant le temps à disposition, vous pouvez utiliser soit des haricots en boîte soit des haricots secs.


Pour la recette imprimable c'est ici !


Tous droits réservés sur les photos et textes. © vert-pomme.com