Granola choco/coco au millet et à l' amarante

Dernière mise à jour : 24 oct. 2018



Avant je n’aimais pas le granola. Pour moi, c’était un truc à la mode, sec et sans saveurs. J’avoue, j’ai parfois des (mauvais) aprioris sur ces trucs en vogue style rice bowl, salade en bocal, green smoothies et autres boules d’énergie… à tort souvent j’en conviens tout à fait. Benjamin m’en a acheté un jour, car je faisais régulièrement des hypoglycémies pendant mes veilles infirmières et j’avais envie de varier du porridge. Contre toute attente, j’ai trouvé ça pas mal du tout, mais un peu trop sucré et surtout ultra cher.

J’avais donc relégué le granola à la cave jusqu’à que je tombe sur une vidéo de la petite bette qui m’a convaincu de faire le mien maison et là ce fut une révélation. L’idée de mettre de l’amarante dans mon granola vient d’ailleurs de cette super blogueuse dont je vous recommande la chaine youtube ICI. En effet, j’avais adoré ces petites graines craquantes dans le granola que Benjamin avait acheté, mais je n’avais pas réussi à identifier leur nom.



Contrairement au bircher, dont je ne manquerai pas de vous livrer une recette bientôt, je ne mets ni lait ni fruits secs : j’en saupoudre quelques cuillerées sur un bol de yogourt avec des fruits frais de saison. Je vous livre ici ma recette préférée, mais toutes les variantes sont possibles. Vous pouvez remplacer les noix par des noix du Brésil, noix de Grenoble, noix de cajou, noix de macadamia. Le quinoa, le sarrasin ou encore les graines de chia peuvent faire office de petites graines et le miel liquide peut être substitué par du sirop d’érable, du sirop d’agave ou encore de la compote de pommes. Expérimentez ! Comme je vous ai dit, ici nul besoin de recette précise. Rajoutez simplement un corps liquide si le mélange est trop sec et faites plusieurs fournées au besoin. Si vous voulez ajoutez des fruits secs ou du chocolat, attendez simplement que le mélange soit froid.

La recette de ce granola vous donnera une quantité équivalente à un bocal d’un litre et tient normalement environ 3 semaines, mais chez nous, il n’a jamais duré aussi longtemps. Si vous souhaitez réaliser de grandes quantités, sachez que vous pouvez sans autre le congeler pour éviter que le mélange rancisse.

Je vous livre ici une version avec les pesées pour les plus précis d’entre vous ainsi que les équivalences pour ceux qui veulent gagner du temps et ne pas sortir la balance. Personnellement je fais tout avec ma cuillère à soupe et je me fie à l’aspect final du mélange en rajoutant des noix si besoin.


(Pour un bocal d’un litre)


110g de flocons mélangés : épeautre, orge, avoine, blé (10 c. à s.)

30g d’amarante (4 c. à s.)

60 g de millet (5 c. à s.)

40g de graines de courges ( 4 c.à. s.)

75 g de noisettes (3 petites poignées)

75 g de noix de pécan (3 petites poignées)

75 g d’amandes (3 petites poignées)

1 pincée de sel


5 c. à s. de miel liquide

2 c.a. s. d’huile végétale neutre

4 carrés de chocolat

2 c. à. s. de morceaux de noix de coco séchés



Commencer par faire poper l’amarante. Pour ce faire, utiliser une grande sauteuse avec un couvercle transparent, le but est de faire éclater les grains comme du pop-corn !

Faire chauffer une sauteuse à feu vif jusqu’à qu’elle soit bien chaude, baisser légèrement le feu et mettre une cuillère à soupe rase de graines d’amarante sans ajouter de corps gras ; fermez le couvercle.

Les graines doivent sauter quasiment instantanément. Faites quelques essais, il n’est pas impossible que vous brûliez les premières fournées. L’important est toujours d’avoir une poêle bien chaude.

Débarrasser le tout dans un saladier quand les graines ont fini de sauter.

Piler les noix grossièrement avec un mortier et ajouter au saladier avec le millet, les flocons et les graines de courge.

Mettre une pincée de sel, le miel et l’huile et mélangez bien.

Etaler la préparation de façon équilibrée et régulière sur une plaque chemisée de papier cuisson. La quantité est conçue normalement pour remplir une plaque rectangulaire classique.

Enfourner à 145° chaleur statique pendant 30 minutes.

Le granola doit prendre une belle coloration.

Toutes les 10 minutes, sortir le granola, le mélanger et l’étaler à nouveau pour qu’il colore de manière uniforme. Au vu de la chaleur assez faible, il y a peu de chances que le granola brûle.

Surveiller quand même bien la première fournée, car tous les fours sont différents.

Si le mélange colore trop ou pas assez vite (par exemple s’il est toujours pâle après deux brassées), réduire ou augmenter un peu la température du four.

Quand l’ensemble est froid, couper le chocolat en petits carrés et ajouter la noix de coco. Conserver le tout dans un endroit sec et à l’abri de la lumière.



La recette imprimable c'est par ici


Tous droits réservés sur les photos et textes. © vert-pomme.com