tatin pommes/romarin


La délibération pour choisir un dessert adapté au thème du menu choisi cette année n'a pas été chose facile. En plus de privilégier des produits du terroir, je voulais aussi quelque chose de pas trop lourd, avec des fruits. Bon je vous l'avoue, en terme de calories, la pâte feuilletée n'est pas en reste, mais ça restera toujours plus digeste que la crème au beurre...Pour une recette facile à réaliser, exit donc bûches et autres charlottes. Oui je sais, certaines bûches sont faites en un tour de main, mais étant donné que j'ai moi-même foiré la mienne cette année, j'ai recalé les recettes de biscuits roulés à l'année prochaine. Les pavlovas se prêtent peu aux fruits de saison, car elles s'accordent plutôt avec les fruits rouges ou alors les fruits exotiques. Je vous aurais bien proposé une salade d'agrumes, mais on voulait un dessert 100% terroir suisse et on n'a pas encore trouvé d'oranges du Tessin. Et puis j'ai repensé à cette recette de tarte tatin photographiée quelques semaines plus tôt et prévue pour l'année 2021. J'avoue ne pas avoir trouvé mieux. En même temps, peut-on vraiment viser plus haut qu'une tarte tatin ?

La tarte tatin en ce qui me concerne, c'est la gourmandise ultime en sucré. Voilà pourquoi j'aime tant les pommes en dessert, à la fois classique, mais tellement pluriels...Cette recette est adaptée d'une toute vieille fiche coop. C'est une de mes plus ancienne recette, mais aussi une de mes préférée. Un jour, j'ai voulu l'améliorer. Au fil des ans, j'ai plus ou moins tenté tout ce qui était possible en terme de tarte tatin. J'ai commencé par essayer de caraméliser les pommes préalablement à la poêle, elles n'étaient pas suffisamment fondantes. Je les ai précuites dans de l'eau, elles se sont défaites lors de la cuisson. J'ai testé la soit-disant recette ultime de Christophe Michalak où les pommes sont cette fois pochées dans un sirop de beurre et de sucre (si vous souffrez de diabète, j'ai été ravie de vous connaître). En plus d'un monstrueux gaspillage, le résultat ne fût pas à la hauteur...Et puis en faisant du rangement je suis retombée sur la petite fiche. Elle semblait m'avoir toujours attendue. Avec la fidélité patiente de ceux qui savent se rendre indispensable. Le résultat que je voulais obtenir, avec cette texture de pommes parfaitement confites était dans mes classeurs. Il m'a fallu du temps, mais on a finit par se retrouver comme deux vieilles amies. Non décidément je ne pouvais pas vous proposer mieux.



(Pour un moule de 26 cm de diamètre) 7-8 pommes golden 150 g de sucre

0,5 dl d'eau

1 pâte feuilletée pur beurre

1 branche de romarin

20 g de beurre.

2 c. à s. de crème liquide










Chemiser le moule avec du papier sulfurisé. Dans une casserole, verser le sucre et l'eau. Sans remuer (répartir la chaleur de temps en temps en donnant un mouvement circulaire à la préparation), laisser le sucre se transformer en caramel. Se dernier doit être de couleur bien dorée, mais pas brune, sinon il devient amer. Verser le immédiatement au fond du moule en l'inclinant pour répartir la masse. Laisser cristalliser. Répartir dessus le beurre en flocon, ainsi que les brins de romarin. Peler les pommes, les couper en quatre, retirer le coeur. Préchauffer le four à 180° chaleur tournante. Disposer les quartiers sur le caramel refroidi en les serrant le plus possible pour combler les trous. Découper la pâte feuilletée environ 2 cm de plus que le diamètre du moule. Choisissez la pas trop fine, et sortez la du frigo au dernier moment. La piquer brièvement avec une fourchette et retourner sur les pommes. Rentrer les bords à l'intérieur du moule. Badigeonner la pâte avec un peu de crème liquide. Enfourner pour 45 minutes. Laisser reposer environ 5-10 minutes la tarte. Retourner la immédiatement sur une assiette, attention à l'excès de caramel encore chaud qui risque de couler. Déguster tiède ou froid. Servir éventuellement avec un peu de crème fraîche.

Tous droits réservés sur les photos et textes. © vert-pomme.com