flognarde aux poires et au rhum

Dernière mise à jour : 18 mars 2020


Il m'arrive parfois de penser que décidément, j'ai quelques points en commun avec Mimi Thorisson. Pour ceux qui ne la connaîtrait pas encore, Mimi est une blogueuse culinaire de renommée internationale. Elle a grandi à Hong-Kong, et même si elle a passé toutes ses vacances d'été chez sa Grand-Mère maternelle, à Moissac, c'est à présent dans le Médoc qu'elle réside avec pas moins de 8 enfants et une quinzaine de chiens ! Alors certes j'ai 3 chats, mais pas de chien, je ne vis pas dans une maison de maître (même si pour moi, mon vieux corps de ferme est le plus beau des châteaux),et si je suis bien persuadée d'une chose dans la vie, c'est que même si je veux des enfants, je serais bien incapable d'en élever huit ! En revanche, nous avons une passion commune pour la cuisine de terroir, nous nous fournissons au marché ou dans les commerces de proximité principalement, rien ne nous fait plus plaisir qu'une grande tablée, nous remplissons notre maison avec pleins d'objets anciens chinés ici et là et nous partageons apparement le même amour inconditionnel des desserts classiques. Du beurre, du lait, des oeufs frais, de la crème épaisse et des fruits à foison : je défie n'importe quel gâteau sophistiqué de rivaliser avec ça !

Les livres de Mimi Thorisson sont une ode à la cuisine et au terroir français dans tout ce qu'il a de mieux. Et tant pis pour les procès d'intention de quelques vieux aigris qui tancent une partie de ses origines étrangères...On y retrouve pêle-mêle un soufflé aux asperges, un canard aux cerises, des crêpes suzette, des tartelettes aux chanterelles...et ce sublime dessert débarqué tout droit du limousin : la flognarde aux poires. C'est la première recette de Mimi que j'ai réalisée. Au vu des ingrédients, ça ne pouvait être que bon. Et ça l'était. On en a fait trois fois cet hiver et si c'était une de mes recettes, je le prendrais comme le plus beau des compliments.

Ce gros flan tout doux tombait à pic, car il est bientôt venu le temps de remercier les pommes et les poires. Ces fruits parfois relégués au second plan, mais qui sont les seuls à nous accompagner tout au long des périodes les plus rudes et qui ont si bien su nous réconforter jusque là...Maintenant que nous utilisons les dernières rescapées, vos fleurs éclatent déjà sur les branches comme autant de promesses d'une prochaine part de bonheur !


(Pour 6 personnes)


6 poires pas trop mûres

4 cl de lait entier

4 œufs

3 c. à s. de rhum brun

2 c.s. de cassonade

1/4 cc de sel

100g de sucre

1 gousse de vanille

50 g de beurre

120 g de farine








Récupérer les graines de la gousse de vanille. Fendre le reste de la gousse en deux. Verser le lait dans une casserole. Faire chauffer à feu doux la gousse ainsi que les graines puis laisser tiédir à température ambiante.

Peler les poires, ôter les coeurs, couper en quartiers puis en tranches. Faire revenir dans une poêle avec 10g de beurre et une cuillère à soupe de cassonade. Ajouter 2 c. à s. de rhum, mélanger, réserver.

Dans un bol, battre les oeufs avec le sucre. Ajouter le reste du beurre fondu et du rhume. Verser la farine et le sel, mélanger en une pâte homogène. Retirer la gousse de vanille du lait. Verser sur l'appareil et mélanger une dernière fois.

Beurrer généreusement un moule de 22 cm de diamètre. Déposer les poires avec leur jus, recouvrir avec la pâte. Saupoudrer du reste de cassonade.

Cuire 40 minutes à 180°. Déguster tiède.

Tous droits réservés sur les photos et textes. © vert-pomme.com