salade d'asperges tièdes, olives et pecorino

Dernière mise à jour : 24 juin 2019


Début mai déjà ! Pour ceux qui comme nous consommons selon les saisons, on est dans une période de transition. L'hiver et les temps froids sont presque terminés (on attend encore les saints de glaces) et contrairement à ce que l'on pourrait penser, on entre un peu dans le creux de la vague niveau produits locaux. On a souvent tendance à croire que c'est l'hiver, mais c'est faux, il y a une profusion de produits qui apprécient le froid et qui sont même meilleurs après une petite gelée ou encore qui se gardent très bien dans une caisse sur le balcon simplement recouverts d'un tissu. Il faut dire que la nature est bien faite, car lorsque les gens ne pouvaient pas compter sur l'importation, il fallait bien qu'ils se nourrissent !

Adieu brocolis, choux, courges ou autre topinambours tandis que les concombres, aubergines, abricots ou fenouil ne sont pas encore arrivés. Parce que bon soyons honnêtes, les radis, même si on adore ça, ça ne nourrit pas son homme ! On patiente donc vaillamment en rêvant aux futures fraises, rhubarbe, artichauts ou asperges.

Et justement, ces dernières viennent de pointer le bout le bout de leur nez dans notre belle région. Je vais peut-être vous surprendre, mais autant je dois parfois me faire violence pour ne pas craquer sur la première rhubarbe des étals en provenance des Pays-Bas, autant je ne raffole pas particulièrement des asperges. Je sais qu'il s'agit d'une madeleine de Proust pour beaucoup de gens et elles sont considérés comme un produit quasi de luxe, mais personnellement comme dirait l'expression : "je me relèverais pas la nuit pour en manger.

J'ai réalisé que finalement, une des meilleure manière de l'apprêter pour moi, c'est encore en salade et c'est la recette que je vous propose aujourd'hui. À servir donc comme petite entrée ou comme plat principal avec une petite soupe de saison et un bon morceau de pain de campagne. Si vous n'aimez pas le goût bien typé du pecorino, vous pouvez le remplacer par du parmesan.



(Pour 3-4 personnes)


Pour la salade

700 g d’asperges vertes fines

1 gousse d’ail

50 g d’olives noires dénoyautées

2 c. à s. de copeaux de pecorino

1/2 c. à s. d'huile d'olive


Pour la vinaigrette

2 cs d’huile de colza

1 cs de vinaigre de vin rouge

2 pincée de sel

1 tour de moulin à poivre

1/2 cs de vinaigre balsamique






Laver les asperges, enlever la partie la plus coriaces et éplucher environ la moitié du tronc. Couper en petits biseaux en prenant bien soin de réserver les têtes qui mettent moins de temps à cuire. Dans une poêle, faire chauffer l'huile d'olive et y faire revenir les asperges avec la gousse d'ail pressé. Saler et laisser cuire en remuant régulièrement. Les asperges doivent être tendres, mais pas défaites. Cinq minutes avant la fin de la cuisson, ajouter les têtes, rectifier l'assaisonnement en sel, poivrer. Débarrasser dans un saladier. Hacher grossièrement les olives noires et les faire caraméliser quelques minutes dans la même poêle utilisée pour les asperges. Réunir tous les ingrédients de la vinaigrette et émulsionner à la fourchette. Verser sur les asperges et bien mélanger. Disposer les asperges sur une assiette, saupoudrer d'olive noir, de copeaux de pecorino et servir aussitôt.


Pour la recette imprimable c'est ici!


Tous droits réservés sur les photos et textes. © vert-pomme.com