gnocchi à l'ail des ours, sauce au chèvre


La cueillette a toujours été un moment privilégié pour ma part. Petite avec mes parents, on allait surtout récolter des champignons. Parfois des myrtilles ou des fraises des bois lorsqu'on partait en vacances dans les montagnes suisses, mais plus généralement surtout des bolets, des morilles et des cornes d'abondance. Parfois un peu de chanterelles et quelques vesses de loup. Aussi longtemps que je m'en souvienne, j'étais la seule de la famille a aimer ça. Il n'était donc pas rare que je me retrouve seule avec ma maman. Et plus il faisait moche, plus ça me plaisait. J'enfilais un vieux k-way trop grand pour moi, mes bottes de pluie, je prenais mon sac en toile et un petit couteau suisse jaune qui ne m'a jamais quitté. L'avantage de la cueillette, c'est qu'elle donne un but à la ballade et on peut fôlatrer dans les bois, les yeux rivés au sol, dans le but de revenir dans une maison bien chauffée et de se prévoir une belle assiette de pâte pour le souper.

Aujourd'hui, le plaisir d'aller récolter des plantes et des champignons sauvages ne m'a jamais quitté. Je souhaiterais connaître mieux les plantes sauvages comestibles. J'y travaille d'ailleurs. Cette semaine, je suis retournée chercher de l'ail des ours dans notre petit coin favoris au bord de l'Arnon. Pour cette fois j'y suis allée seule, Benjamin étant moyennement motivé à faire 30 minutes de voiture pour cueillir des feuilles sous la pluie. En revanche, il se portait volontaire pour tout ce qui est du domaine de la dégustation. La forêt était absolument sublime. Diverses nuances de vert éclataient de partout, troublées seulement par les minuscules fleurs d'ail des ours, qui paradoxalement annoncent aussi la fin prochaine de la saison. L'occasion de rentrer au chaud chez soi avec un panier bien rempli et de se concocter, non pas des pâtes, mais une belle assiette de gnocchi !

(Pour 3 assiettes) 450 g de pommes de terres cuites de la veille 150 g de farine

1 oeufs

1/2 c. à c. de sel 40 g d'ail des ours 150 g de chèvre frais

1 dl de crème liquide


sel, poivre





Laver soigneusement les feuilles d'ail des ours. Retirer la tige et la nervure centrale. Hacher finement les feuilles, puis les piler par petite quantité dans un mortier jusqu'à obtenir une espèce de purée d'herbe. La presser dans une petite passoire pour en extraire l'eau, puis la mettre dans un saladier. Peler les pommes de terres. Choisir de préférence une variété à chaire farineuse. Ecraser ces dernière à la fourchette avec la purée d'ail des ours. Ajouter l'oeuf pour lier, puis épaissir le mélange avec la farine. Bien mélanger et pétrir pour obtenir une pâte homogène qui forme une boule. Conserver dans un saladier sous un linge humide. Portionner en 4 parties. Travailler une partie à la fois. Former un boudin puis détailler en gnocchi. Façonner en une boule et la rouler sur une fourchette retournée. Faire chauffer une grosse casserole d'eau bouillante salée. Y plonger les gnocchi. Les retirer avec une écumoire lorsqu'ils remontent à la surface. Réserver. Dans une poêle, faire fondre le chèvre à feu moyen. Détendre avec la crème. Poivrer, rectifier l'assaisonnement en sel. Ajouter les gnocchi à la sauce, mélanger encore quelques minutes pour que la sauce devienne nappante. Servir aussitôt avec une salade. De plus explications plus détaillées sur les gnocchi sont disponibles dans CET article.

Tous droits réservés sur les photos et textes. © vert-pomme.com