gâteau renversé aux abricots


Je voue un amour sans borne aux gâteaux renversés aux fruits. Aux gâteaux aux fruits en général si vous regardez les desserts publiés sur le blog, mais je dois dire que cette couche supérieure faite de gros morceaux de fruits fondants et caramélisés constitue un surplus de gourmandise non négligeable. Initié par la célèbre tarte des soeurs tatin, l'idée de cuire un dessert à l'envers a été adopté jusqu'aux Etats-Unis avec le plus célèbre des gâteau renversé, le pineapple upside-down cake ou gâteau à l'ananas. Les fans de Desperates Housewifes se souviennent encore de cette fameuse scène où Gabrielle tente désespérément de passer pour une fée du logis devant son mari avec les conseils de Bree dans l'oreillette. Concrètement, le gâteau renversé peut être accommodé avec n'importe quels fruits. Outre une jolie présentation, c'est surtout le côté pratique de ne pas voir les fruits tomber au fond de la pâte qui fait son succès. Profitez en donc pour tapisser le fond du gâteau de gros quartiers de fruits bien épais et couper le reste en dés plus petits que vous pourrez nicher dans le reste de la pâte pour plus de moelleux.


Très facile à préparer, le seul geste technique du gâteau renversé consiste à réaliser un caramel maison, ce qui fait encore peur à certains. Je peux le comprendre, car moi-même j'ai longtemps été peu à l'aise avec la chose. Il suffit pourtant de mettre du sucre et un peu d'eau dans une casserole et de la faire chauffer sans y toucher. Une fois que ce dernier commence à roussir, il s'agit de ne plus le lâcher des yeux sous aucun prétexte, car il lui suffit alors de quelques secondes supplémentaires pour brûler. Et qui dit caramel brûlé, dit caramel amer. Le reste est d'un simplicité enfantine. Vous pouvez d'ailleurs très bien mettre vos enfants à contribution.

Idéal pour le café, ce gâteau moelleux et fruité est aussi parfait pour un goûter ou un pique-nique au soleil. Une petite part de bonheur au milieu de la nature le temps d'une pause pendant les travaux au potager ou le bricolage du dimanche. En ce beau début de septembre, de quoi presque reléguer aux oubliettes cet été pluvieux.




(Pour 6-8 personnes)

Pour le dessus

90 g de sucre

0,25 dl d’eau

20 g de beurre + 1 peu pour le moule

6 abricots

Pour la pâte

8 abricots

4 œufs

45 g de poudre d’amande

25 g de polenta fine

80 g de farine + 2 c. à s.

100 g de sucre

1 c. à thé de levure chimique

1 pincée de sel



Commencer par chemiser le fond d'un moule à charnière d'environ 22-24 cm de diamètre. Beurrer les parois. Dans un casserole, verser le sucre et l'eau. Chauffer sans jamais mélanger pour obtenir un caramel. Ajouter le beurre pour stopper la cuisson. Mélanger rapidement et verser aussitôt au fond du moule. Couper les abricots en deux. Retirer les noyaux et déposer les oreillons sur le caramel côté chair.

Séparer les blancs des jaunes. Blanchir les jaunes avec le sucre. Ajouter la farine, la poudre d'amande et la polenta ainsi que le sel. Bien mélanger.

Monter les blancs en neige. Incorporer délicatement à la masse. Couper les abricots restant en dés, mélanger avec deux c. à s. de farine. Séparer l'appareil en 1/4, 3/4. Verser le premier quart sur les oreillons. Ajouter les dés d'abricots aux 3/4 restant et verser le reste de l'appareil. Enfourner à 180 degrés chaleur tournante pendant 1h. Déguster tiède ou froid.

Tous droits réservés sur les photos et textes. © vert-pomme.com