gâteau aux pruneaux du jeûne fédéral (suisse romande)


On trouve des gâteaux aux pruneaux dans toute la Suisse, mais c'est particulièrement dans les cantons protestants de Neuchâtel, Vaud, Genève et le district fribourgeois du Lac qu'il est associé au jeûne fédéral. Datant du Moyen-Âge, la tradition du jeûne avait pour but de faire pénitence. Il n'existait pas de jour fixe et sa célébration étaient motivée par diverses circonstances : guerres, mauvaises récoltes, épidémies, etc...On prononçait donc un jour de contritions, de prières et de procession, parfois plusieurs fois au cours de l'année, afin de s'attirer les grâces divines. En 1639, la Diète protestante décrète l’introduction d’un jour de jeûne annuel. La Diète catholique en fait de même en 1643. Mais ça n'est qu'en 1832 qu'il est décidé d'une date commune pour toute la Suisse, en l'occurence le troisième dimanche de septembre. Seul le canton de Genève, qui décidément aime bien faire les choses à sa sauce, continue de le fêter le jeudi suivant le premier dimanche de septembre. En revanche, nul ne sait vraiment pourquoi l'on a associé le gâteau aux pruneaux à cette célébration. Certains arguent que les familles, trop occupées à l'église et n'ayant le droit de ne manger qu'au coucher du soleil, préparaient un repas léger la veille, mais aucun écrit historique n'a vraiment pu étayer cette théorie. Quoi qu'il en soit, et c'est encore le cas aujourd'hui, ils constituaient parfois un souper à part entière.

Un gâteau en Suiss