crêpes épaisses aux pommes et au séré

Dernière mise à jour : 24 févr. 2020


J'adore les crêpes et en particulier les crêpes sucrées. Fourrées à la compote de pommes, à la confiture, à la crème de marrons, elles forment une gourmandise toute douce, moelleuse, pas trop sucrée...Il y a une crêperie à Neuchâtel qui s'appelle "Back et Buck" : vieux décor, décoration simple, le service peut être à proprement parler infecte, mais en revanche ils font les meilleures crêpes à la compote de pommes et à la chantilly que je connaisse. Pourtant quand on y pense une crêpe ça n'a rien d'extraordinaire. Simplement, petite fille on en mangeait très peu pour la simple et bonne raison qu'on ne possédait pas de four à crêpes comme la plupart des familles. Vous savez ce four qui ressemble un peu à un four à raclette et qui permet de faire des petites crêpes individuelles. En revanche, ma maman avait une crêpière et nous faisait, très occasionnellement parce que ça représentait quand même un boulot monstre, des soirées crêpes avec pleins de garnitures. Malgré ma préférence pour le salé, pour ce qui est des crêpes, j'avais tendance à expédier vite fait une ou deux crêpes jambon/fromage pour passer rapidos au dessert.

Le paradoxe dans tout ça, c'est que adulte, je ne sais toujours pas faire des crêpes classiques. J'ai trouvé une recette au sarrasin ICI qui marche plutôt bien, mais la recette des vraies bonnes crêpes de chandeleur au blé, qui ne soient pas sèches et qui dorent joliment, je ne l'ai pas encore trouvée. Benjamin en revanche fait de crêpes fabuleuses. Le problème dans tout ça, c'est qu'il les fait à l'oeil : 2 oeufs, un peu de farine, sucre, sel et tout ça délayé dans du lait jusqu'à à la consistance voulue. Absolument pas reproductible donc et la seule fois où il s'est donné la peine de peser les ingrédients, elles étaient moins réussies que d'habitude. Je le soupçonne secrètement de vouloir garder son tour de main pour lui et personnellement, ça me va très bien. Je me rabats donc sur ses multiples variantes dont une recette de pancakes que je compte mettre en ligne cet été. Et cette recette donc, de crêpes épaisses aux pommes et au séré entièrement tirée du magazine migusto ICI. Servies encore tièdes et saupoudrées de sucre glace et de cannelle, on ne saurait faire mieux pour un déjeuner de roi !



(Pour env. 8 petites crêpes)

1 grosse pomme boskoop

90 g de séré maigre

2 c. à s. d’huile végétale

2 c. à s. de lait

30 g de cassonade

75 g de farine

1/2 c. à c. de poudre à lever

1 c. à s. de sucre glace

1/2 c. à c. de cannelle

Beurre pour la cuisson







Peler la pomme, retirer le coeur et la couper en brunoise. Fouetter le séré avec le sucre, l'huile et le lait. Ajouter la farine ainsi que la poudre à lever. Mélanger en une masse homogène. Ajouter les pommes à la préparation. Dans une poêle, faire chauffer un peu de beurre et y déposer 1 bonne cuillère à soupe de préparation. Aplatir en galette, égaliser pour qu'elle soit bien ronde (vous pouvez vous aider d'un emporte-pièce). Cuire à feu moyen env. 3 minutes de chaque côté de manière à ce qu'elle soit dorée sur les deux faces. Débarrasser sur une assiette, saupoudrer de sucre et de cannelle. Servir aussitôt.

Tous droits réservés sur les photos et textes. © vert-pomme.com