Confiture raisinets / cassis

Dernière mise à jour : 24 oct. 2018



J’adore faire des confitures. La casserole qui chuinte doucement, les odeurs de sucre et de fruits qui se diffusent, la couleur intense qui donnerait presque envie de se préparer une tartine de beurre et d’y poser une belle cuillerée du mélange encore brûlant. On emprisonne ainsi un peu d’été pour les mois à venir, et quel plaisir de retrouver en plein mois de décembre le goût des framboises, des pêches et des cerises ! C’est ici une confiture aux petits fruits que je vous propose et il s’agit sans conteste une de mes confitures préférées. L’inconvénient avec les petits fruits, c’est qu’une fois cueillis, ils se conservent plutôt mal. J’en mets dans mes bols de céréales, dans mes salades. Ils entrent bien évidemment dans les recettes d’un nombre incalculable de dessert, mais on ne peut pas toujours en ramasser autant que nécessaire. Voilà pourquoi j’aime bien en faire de la confiture ou alors les mettre au congélateur en attendant d’en avoir une quantité suffisante.

Ils supportent en effet très bien le passage au froid !



Ramasser les petits fruits est en soit une horreur. Vous êtes souvent courbés sous un soleil de plomb, du jus plein les mains et vous en ressortez suant et avec des courbatures tenaces, mais ensuite, si vous avez pris soin lors de la cueillette de bien sélectionner les fruits sains des abîmés, vous n’avez plus qu’à tout mettre dans une grosse casserole, ajouter le sucre, et chauffer doucement. Ainsi, je vous conseille de les trier et de les égrener directement lors du ramassage. Vous économiserez du temps !




(Pour 4-5 pots)



500g de cassis

500 g de raisinets

700 g de sucre blanc













La recette est d’une simplicité enfantine. Pour des fruits un peu acide comme les raisinets, je mets environ 70g de sucre pour 100g de fruits. Pour bien faire sortir le jus des fruits, j’aime mélanger le tout et faire macérer au frigo dans un saladier depuis la veille.

Mettre ensuite le tout dans une grande bassine ou une casserole si possible plus large que haute et monter doucement à ébullition, puis baisser le feu et laisser confire. Pour savoir quand la confiture est prête, se fier à sa texture : elle va prendre une consistance sirupeuse et napper le dos de la cuillère. Pour plus de sûreté, faire le teste de la goutte qui consiste à laisser tomber un peu de confiture sur une assiette froide. Si la goutte fige presque instantanément et ne coule pas, la confiture est prête à être mise en pot.

Passer un doigt dedans et observer. Les bords ne doivent pas se refermer.

Pour la conservation, rien de plus simple. D’abord laver soigneusement les pots et les retourner sur un linge propre. Mettre le tout sur une plaque à pâtisserie ouverture vers le haut et allumer le four à 160°. Compter 15 minutes à partir du moment où la température est atteinte. Cette méthode de stérilisation est valable uniquement pour le verre. Il vous faudra stériliser les couvercles, caoutchoucs et cerclages métalliques en les faisant chauffer dans une casserole d’eau : compter 10 minutes à partir de l’ébullition.

Remplir ensuite les pots à l’aide d’un entonnoir soigneusement nettoyé, essuyer les coulures (le pas de vis doit être impeccable), fermer, puis retourner le pot tête en bas. Les remettre à l’endroit quand ils seront totalement refroidis. Ne pas oublier de noter la date. Cette

confiture se conserve sans problème pendant 2 ans.




La recette imprimable c'est par ici


Tous droits réservés sur les photos et textes. © vert-pomme.com